Actualités viticoles

Bourgogne La flavescence dorée en recul

Publié le mercredi 17 décembre 2014 - 16h42

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Au total, 31 pieds répartis sur 18 communes sont atteints par la flavescence dorée en Bourgogne. C’est le bilan des prospections menées cet automne et auxquelles 3 500 viticulteurs ont participé. Un résultat jugé satisfaisant par la profession.

Pour le département de Saône-et-Loire, le plus touché, 30 pieds ont été détectés positifs à la flavescence dorée cette année, contre 63 en 2013. C'est une nette diminution.

Les parcelles concernées se situent autour de Lugny, dans le nord du Mâconnais, zone déjà contaminée l’an dernier. Les autres communes touchées se situent plus au nord, à Mercurey, Laives, Saint-Gengoux-le-National et Genouilly et plus au sud, sur trois communes : Prissé, Solutré-Pouilly et Milly-Lamartine.

En Saône-et-Loire, 17 communes contaminées sont dénombrées, dont cinq nouvellement cette année. « Grâce à la lutte enclenchée depuis 2012, la maladie semble contenue puisque, cette année, aucune parcelle n’est à arracher en intégralité », précise Charles Chambin, chargé de mission à la Fredon Bourgogne. Dans les parcelles les plus touchées, on a dénombré tout au plus un taux d’infestation de 5 %.

ARRACHAGE EXIGÉ AVANT LE 31 MARS 2015

En Côte-d’Or, un seul pied positif a été détecté cette année, à Meloisey, une commune nouvellement contaminée. L’an dernier, quatre communes étaient positives.

Dans l’Yonne, dont les deux tiers ont été prospectés désormais, aucun pied n’a été répertorié. 3 500 personnes ont participé aux prospections cet automne, c’est plus qu’en 2013.

À la demande des ODG Mercurey et Mâcon, des procédures sont par ailleurs en cours afin d’obliger les propriétaires de vignes en friches à les arracher. Cette opération devra être réalisée avant le 31 mars 2015, la même date que pour l’arrachage des pieds repérés lors des prospections.

En Bourgogne, l’aménagement de la lutte insecticide contre la cicadelle a, quant à lui, permis de diminuer de 40 % les surfaces traitées en 2014 par rapport à 2013.

Juliette Cassagnes Vitisphere - La Vigne

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bourgogne
Les Anglais réservés au sujet du millésime 2013

Publié le 16 janvier 2015

Paca
Nette progression de la flavescence dorée

Publié le 14 janvier 2015

Bourgogne 
Très belle campagne pour les Vignerons des Terres Secrètes

Publié le 12 janvier 2015

Bourgogne 
1 800 bouteilles volées à Igé

Publié le 23 décembre 2014

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin