Actualités viticoles

Bourgogne  La faible récolte provoque déjà des tensions sur le vrac

Publié le jeudi 04 octobre 2012 - 09h15

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Alors que les vendanges se terminent, l’interprofession des vins de Bourgogne (BIVB) a fait un point mercredi 3 octobre sur la récolte et ses marchés. D’après les premières estimations, la production devrait avoisiner les 1,2 à 1,3 million d’hl, soit moins qu’en 2003, déjà peu volumique. Le vrac est déjà demandeur…

Le négociant Pierre-Henry Gagey, également président du BIVB, et Michel Baldassini, viticulteur et président délégué de l’interprofession, ont fait un état des lieux de la production en Bourgogne le 3 octobre 2012. © C. MICHELIN

Le négociant Pierre-Henry Gagey, également président du BIVB, et Michel Baldassini, viticulteur et président délégué de l’interprofession, ont fait un état des lieux de la production en Bourgogne le 3 octobre 2012. © C. MICHELIN

Le président délégué de l’interprofession, Michel Baldassini, a tout d’abord décrit le millésime 2012 en sa qualité de viticulteur. Après avoir « cumulé les handicaps » (gel, grêles, grillure…), la récolte 2012 se dirige vers 1,2 à 1,3 million d’hl récoltés, ce qui en fera « le plus petit millésime en volume de cette dernière décennie, inférieur à 2003 ».

Faibles stocks mais bonne qualité des raisins

En revanche, les raisins rentrés sont de qualités, « aussi bien en rouge qu’en blanc ». Résultat : les marchés vrac se tendent. À titre d’exemple, des producteurs ont pu vendre ce mois-ci une pièce (228 litres) d’AOC Bourgogne rouge 700 euros, contre 550 l’an passé à la même période.

Car parallèlement, les sorties propriétés ont atteint 1,51 million d’hl pour 1,55 en récolte l’an dernier. Les stocks au 31 juillet (hors récolte 2012 donc) sont équivalents à onze mois d’une récolte moyenne, « ce qui est très peu . En pleine effervescence, les ventes de crémant (+ 6 % au premier semestre 2012) de Bourgogne vont être pénalisées « cette année par une pénurie d’approvisionnement ». L’UPECB (Union des producteurs et élaborateurs de crémant de Bourgogne) a déjà annoncé un déficit de l’ordre de 30 %.

Ventes stables en France

Avec de faible récolte en côtes de Beaune (15 à 20 hl/ha), les cours des appellations nuitonnes risquent aussi de flamber du fait de la forte demande. Le président du BIVB, Pierre-Henri Gagey - négociant impliqué dans le beaujolais avec la Maison Jadot - attirait également l’attention sur la demi-récolte annoncée dans le Beaujolais (20 hl/ha). Les prix des raisins y ont déjà augmenté de 40 %, ce qui devrait avoir une incidence positive sur les appellations régionales de Grande Bourgogne.

Côté marché, les ventes sont stables en France. Restauration et magasins sont en augmentations (3 % en volume et 6 % en valeur). En grande distribution, le prix moyen s’élève à 6,60 euros par bouteille, toutes AOC tranquilles bourguignonnes confondues, « soit le prix moyen le plus cher en France pour du vin tranquille ».

Bons résultats à l’export

À l’export, les résultats sont encore meilleurs. La Bourgogne revient à son niveau de 2007-2008 et progresse de 5 % en volume et de 15 % en chiffre d’affaires sur les sept premiers mois de 2012.

Les États-Unis deviennent le premier marché export de la Bourgogne en chiffre d’affaires (+ 15 % en volume, + 14 % en valeur) devant le Royaume-Uni (volume constant mais + 21 % en valeur), qui lui aussi « se reconstruit » avec des vins premiums, notamment les chablis.

Alors que le tsunami n’avait pas entamé les ventes, le Japon progresse encore (+ 27 % et + 34 %). Hong Kong (+ 19 %, + 42 %) et la Chine représentent désormais le quatrième marché des vins de Bourgogne. L’Asie s’installe donc comme un moteur de la croissance Bourguignonne. Le BIVB a d’ailleurs embauché un VIE qui sera basé à Shanghai « pour mieux comprendre le marché chinois ».

C. M.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Val de Loire 
Bel été en rayon pour les rosés d’appellation

Publié le 25 octobre 2012

Armagnac 
Forte hausse des prix des vins de distillation

Publié le 24 octobre 2012

Gironde
Discussions autour de la revalorisation du prix du bordeaux rouge

Publié le 22 octobre 2012

Étude
Les consommateurs préfèrent acheter à la propriété

Publié le 19 octobre 2012

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin