Actualités viticoles

Bourgogne Création d'un syndicat des vins sans IG

Publié le lundi 20 avril 2015 - 15h40

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le 17 avril, lors de l’assemblée générale extraordinaire de la CAVB, les producteurs d’AOC ont validé la création d’un syndicat des vins sans IG.

AG de la Confédération des appellations de Bourgogne : vers la création d’un syndicat des vins sans IG.

AG de la Confédération des appellations de Bourgogne : vers la création d’un syndicat des vins sans IG.

Les producteurs d’AOC en Bourgogne ont validé vendredi 17 avril 2015, lors de l’Assemblée générale extraordinaire de la Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne (CAVB), la possibilité d’intégrer un syndicat des vins sans IG en son sein. Pour cela, une modification des statuts de la CAVB était nécessaire. C’est désormais chose faite.

UN NOUVEAU SYNDICAT

Le futur syndicat pourra donc se créer « d’ici cet été », selon Séverin Barioz, le directeur de la CAVB. Il pourra ainsi rentrer dans la Confédération et y avoir trois représentants à l’assemblée générale.

Adhéreront à ce nouveau syndicat les quelques producteurs de vins sans IG bourguignons, soit une production potentielle « d’une centaine d’hectolitres », précise le président de la CAVB, Jean-Michel Aubinel. En effet, « à l’heure actuelle, des vins sans IG sont produits sur 220 ha en Bourgogne », explique Séverin Barioz.

La création de ce syndicat vise à coordonner les producteurs entre eux pour qu’ils parlent d’une seule voix dans le cadre des futures demandes de contingents de plantation de vignes en vins sans IG.

LE POINT SUR LE VCI

L’AG extraordinaire de la CAVB a également été l’occasion de faire le point sur l’application du Volume complémentaire individuel en Bourgogne. En blanc, une dizaine d’appellations l’ont pratiqué en 2014 pour quelque 30.000 hl de vin mis en réserve. Et, une nouvelle appellation de blanc, l’AOC Beaune, s’est déclarée favorable à sa mise en place cette année.

En rouge, l’Inao devrait l’autoriser pour les prochaines vendanges suite aux résultats positifs obtenus dans le Bordelais après cinq ans d’expérimentation. Les appellations bourguignonnes vont-elles le demander ? « Nous conseillons d’étudier son utilisation en pinot noir. Nous avons en effet quelques réserves sur sa pertinence », explique Séverin Barioz, exprimant des craintes sur les conséquences qualitatives que pourrait avoir une hausse de rendement sur ce type de cépage. Cependant, selon lui, le VCI pourrait s’appliquer dans le cadre de plantations nouvelles utilisant des clones de pinot noir un peu plus productif. Et d’insister : « Nous devons y réfléchir avec chaque ODG ».

Juliette Cassagnes Vitisphere - La Vigne

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bourgogne
Moins d’insecticides contre la flavescence dorée

Publié le 12 mai 2015

Beaujolais
La main tendue vers la Bourgogne

Publié le 04 mai 2015

Phénols volatils 
Un seuil de perception plus bas en Bourgogne

Publié le 22 avril 2015

AOC rouges
Le VCI généralisé dès les vendanges 2015

Publié le 10 avril 2015

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin