Actualités viticoles

Bourgogne Alerte à la flavescence dorée en Saône-et-Loire

Publié le lundi 07 novembre 2011 - 15h47

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Un foyer de flavescence dorée a été découvert à la mi-octobre en Saône-et-Loire, dans le Tournugeois. Cette contamination sans précédent en Bourgogne touche pour l’instant les communes de Plottes, Chardonnay et Ozenay.

Face ventrale de cicadelle de la flavescence dorée, Scaphoideus titanus au stade adulte, vue à la loupe binoculaire. Cet insecte d'origine américaine ne provoque pas de dégâts directs mais est vecteur d'un phytoplasme responsable de la flavescence dorée. © A.-S. WALKER/INRA

Face ventrale de cicadelle de la flavescence dorée, Scaphoideus titanus au stade adulte, vue à la loupe binoculaire. Cet insecte d'origine américaine ne provoque pas de dégâts directs mais est vecteur d'un phytoplasme responsable de la flavescence dorée. © A.-S. WALKER/INRA

Les premiers résultats confirment la contamination de 4 à 5 parcelles. Le foyer d’origine est une parcelle située sur la commune de Plottes. La cicadelle Scaphoideus titanus a contaminé cette parcelle il y a plusieurs années sans que le vigneron ne s’aperçoive de quoi que ce soit.

L’insecte a ensuite transmis la maladie aux parcelles voisines. La maladie touche pour le moment des villages dont la surface viticole est modérée. Les villages plus importants sur le plan viticole, comme Lugny, ne sont pas touchés. Les analyses sont en cours pour définir la taille exacte du foyer et le nombre de parcelles touchées par cette contamination.

Pour Claude Magnien, de la Draaf de Saône-et-Loire, cette contamination est la plus importante jamais survenue en Bourgogne, mais reste de faible ampleur vis-à-vis d’autres régions viticoles plus fréquemment touchées.

Vendredi 4 novembre, le préfet de Saône-et-Loire a tenu une réunion à Plottes afin d’informer les viticulteurs de l’état des lieux de la contamination et des précautions à prendre pour limiter cette dernière.

Un périmètre de lutte va être déterminé par arrêté préfectoral prochainement. Il définira également les mesures d’éradication de la maladie qui se résument à l’arrachage des pieds contaminés et des traitements insecticides obligatoires contre la cicadelle.

La flavescence dorée est une maladie provoquée par un phytoplasme qui se multiplie dans la cicadelle Scaphoideus titanus, insecte vecteur de la maladie.

La cicadelle découverte en Champagne

Selon le dernier numéro du « Vigneron champenois », la cicadelle de la flavescence dorée a été découverte pour la première fois ce printemps en Champagne.

« Sa présence ne constitue pas une menace pour le vignoble champenois tant que le phytoplasme n’est pas présent. Il est donc indispensable de prendre toutes les mesures nécessaires afin d’éviter l’introduction de plants malades, porteurs du phytoplasme de la flavescence dorée », indique notre confrère.

G. B.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Inondations dans le Var
De gros dégâts dans les vignes

Publié le 06 décembre 2011

Sitévi 2011
Frayssinet et ses rugbymen attirent les foules

Publié le 30 novembre 2011

Salon
« La Vigne » expose au Sitévi

Publié le 29 novembre 2011

Droits de plantation
Les élus de la vigne se mobilisent contre leur libéralisation

Publié le 24 novembre 2011

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin