Actualités viticoles

Bordeaux Vinallia veut réduire les coûts d’achat des viticulteurs

Publié le jeudi 21 mars 2013 - 18h42

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Xavier Montero et Frédéric Boisseau proposent Vinallia, une centrale d’achat qui ambitionne d’acheter à prix réduit pour le compte de ses adhérents.

C’est le 22 mars que Xavier Montero, un ex du secteur de la santé, et Frédéric Boisseau, spécialisé dans la gestion de propriétés viticoles, lancent officiellement dans les locaux de l’Institut des sciences de la vigne et du vin (ISVV), à Villenave-d’Ornon, en Gironde, leur plateforme informatique Vinallia.

Xavier MonteroLa société girondine créée en juillet 2011 a investi 100 000 euros (dont 11 500 euros de subvention du conseil général de la Gironde) dans un progiciel qui permet de regrouper les achats des viticulteurs dans le but de négocier des réductions de prix avec les fournisseurs.

Dans un premier temps, Xavier Montero et Frédéric Boisseau ont battu la campagne pour attirer des viticulteurs. À ce jour, Vinallia rassemble 52 propriétés viticoles essentiellement girondines, soit 2 000 ha de vignes qui représentent 13 millions de bouteilles.

Lorsque le viticulteur devient adhérent (pour une cotisation de 110 euros par an), Vinallia réalise un audit de ses achats. Partant de là, la société constitue un catalogue de référence des fournitures achetées par ses adhérents. Pour passer commande, ceux-ci entrent leur mot de passe sur le site vinallia.fr. Leur bon de commande est envoyé au fournisseur concerné depuis la plateforme informatique.

« À ce stade du process, nous servons de boîte aux lettres et d’intermédiaire entre fournisseurs et clients. Mais nous allons également suivre à la trace les livraisons, les éventuels problèmes de retards, etc. », indique Xavier Montero.

Reste maintenant à rendre la machine opérationnelle. Car Vinallia ne fait pas encore office de centrale d’achat. « Nous n’avons pas encore de tarifs au catalogue. Nous serons pleinement opérationnels d’ici deux mois », promet Frédéric Boisseau.

Frédéric BoisseauPour l’instant, l’entreprise a recensé les achats de ses adhérents en matière d’étiquettes, de capsules, de bouteilles et de caisses, afin de voir le volume qu’ils représentent. Elle a réalisé des appels. Certains fournisseurs de caisses en bois, d’étiquettes et de capsules ont répondu aux appels d’offres et ont fait des propositions tarifaires. Avec les verriers, les discussions sont nettement plus âpres.

La centrale d’achat prendra 3 % sur les volumes de vente. « Nous proposons une réduction des coûts d’achats par la mutualisation des volumes, mais également une aide à la gestion des achats »,détaille Xavier Montero.

Colette Goinère

Ces articles peuvent également vous intéresser

Val de Loire
La première cuvée des écoliers d’Amboise

Publié le 09 avril 2013

Étude de la chambre d’agriculture de Gironde
Les verriers contre-attaquent

Publié le 07 mars 2013

Gironde 
20 % des cols de bouteilles sont non conformes

Publié le 08 février 2013

Gironde
Dartess, un logisticien en grande forme

Publié le 25 janvier 2013

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin