Actualités viticoles

Bordeaux  Une campagne publicitaire du CIVB « qui tranche »

Publié le mercredi 15 octobre 2014 - 09h12

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le CIVB lance une nouvelle campagne publicitaire pour faire (re)découvrir la diversité de ses vins et leur accessibilité. Une nécessité dans un contexte économique difficile.

La nouvelle campagne du CIVB débutera le 27 octobre dans le métro de New York (États-Unis). ©CIVB/AGENCE ISOBEL

La nouvelle campagne du CIVB débutera le 27 octobre dans le métro de New York (États-Unis). ©CIVB/AGENCE ISOBEL

Bernard Farges, président du CIVB, le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux, a présenté, mardi 14 octobre, la nouvelle campagne publicitaire pour les vins de Bordeaux réalisée par l’agence Isobel : « Une campagne qui tranche »

Cette dernière constitue « une rupture » avec les précédentes campagnes, selon Allan Sichel, vice-président du CIVB, qui mise sur les mêmes visuels et le même message fédérateur dans les sept pays prioritaires (France, Japon, Allemagne, Chine, Belgique, États-Unis et Royaume-Uni). Et d’indiquer : « Bordeaux est jugé trop cher, trop compliqué. Nous avons voulu montrer la diversité de nos vins. Il n’y a pas que les grands crus et les vins chers. Les vins de Bordeaux sont abordables. »

« Un retour aux fondamentaux », pour Bernard Farges, qui devrait permettre de tordre le cou aux idées reçues. L’objectif étant d’inviter prescripteurs et consommateurs à redécouvrir Bordeaux comme une référence mondiale en termes de qualité et de savoir-faire.

UNE CAMPAGNE MONDIALE

La nouvelle signature « Il y a tant à découvrir » table sur l’accessibilité et la diversité des bordeaux. La campagne débutera dès le 27 octobre et commencera par s’afficher dans le métro de New York (États-Unis). Elle sera ensuite déclinée sous forme d’affiches, mais aussi dans la presse et sur internet jusqu’à la fin de l’année dans les sept pays ciblés.

Il y a urgence à relancer la découverte des différentes facettes du vin de Bordeaux. Les exportations souffrent. Les chiffres de commercialisation à fin juillet montrent un recul (- 8 % en volume, - 18 % en valeur par rapport à la campagne précédente).

Quant au marché chinois, il dégringole : « La Chine connaît un ralentissement économique et a réduit ces échanges commerciaux avec le reste du monde. L’enquête antidumping initiée par les autorités chinoises sur les vins européens a créé un climat d’incertitude sur les marchés. Bordeaux y représente 56 % des vins français en valeur et 34 % en volume. Nous étions donc en première ligne », a rappelé Bernard Farges, tout en indiquant que ce marché, qui est passé de 10.000 hl en 2005 à 392.000 hl aujourd’hui (soit une augmentation de 4 000 %) a besoin de « souffler ».

Colette Goinère

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bordeaux
Pas d’AOC pour Les Hauts de Pontet-Canet 2012

Publié le 24 octobre 2014

VCI
Dix-huit nouvelles appellations autorisées

Publié le 06 octobre 2014

Bordeaux
Les règles sont fixées pour les délais de paiement

Publié le 29 août 2014

Bordeaux
Décès de Philippine de Rothschild

Publié le 25 août 2014

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin