Actualités viticoles

Bordeaux  Précocité exceptionnelle du débourrement

Publié le lundi 17 mars 2014 - 17h19

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Loin de l’agitation suscitée par l’annonce de son projet de chai signé par le designer Starck, les vignes du château Les Carmes Haut-Brion, situé sur la commune de Bordeaux (Gironde), débourrent avec deux semaines d’avance.

Au château Les Carmes Haut-Brion, on considère qu’il y a débourrement dès que le bourgeon sort de dormance pour laisser apparaître le stade coton. © C. WATIER

Au château Les Carmes Haut-Brion, on considère qu’il y a débourrement dès que le bourgeon sort de dormance pour laisser apparaître le stade coton. © C. WATIER

Le château Les Carmes Haut-Brion possède une grande originalité : il est l’unique domaine viticole situé dans la ville de Bordeaux même. Ce domaine typiquement urbain de cinq hectares, cru classé de l’AOC Pessac-Léognan, jouit donc d’un microclimat plus doux.

Au château Les Carmes Haut-Brion, la première explosion de débourrement a eu lieu le 8 mars pour le merlot. Trois jours plus tard, le cabernet-franc débourrait à son tour. Par rapport à une moyenne trentenaire, ce réveil intervient avec deux semaines d’avance.

« Chez nous, nous considérons qu’il y a débourrement dès que le bourgeon sort de dormance pour laisser apparaître le stade coton » précise Guillaume Pouthier, directeur du château Les Carmes Haut-Brion, propriété du groupe immobilier Pichet.

HOMOGÉNÉISER

L’an dernier, le débourrement avait eu lieu le 15 avril, soit avec quinze jours de retard par rapport à la moyenne trentenaire.

La fraîcheur du week-end dernier a permis d’homogénéiser le débourrement (au stade coton) sur l’ensemble du vignoble du château. « C’est bien parti, et même si nous ne sommes pas à l’abri des gelées jusqu’aux saints de glace, qui tombent tardivement cette année, les prévisions météorologiques à quinze jours sont plutôt clémentes (5°C la nuit et 10°C le jour) et réduisent les risques », déclare, optimiste, Guillaume Pouthier.

Il précise encore : la taille à la bordelaise avec attachage à plat des baguettes permet d’obtenir un débourrement assez homogène.

Arnaud Queyrel

Ces articles peuvent également vous intéresser

Vignerons de Buzet 
Moduler ses apports d’engrais grâce au GPS

Publié le 19 mars 2014

Flavescence dorée 
Large extension en côtes du Rhône méridionales

Publié le 18 mars 2014

Fongicides
Les résistances progressent, des produits reculent

Publié le 17 mars 2014

Languedoc 
Trois semaines d’avance pour le débourrement

Publié le 13 mars 2014

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin