Actualités viticoles

Bordeaux Pas d’AOC pour Les Hauts de Pontet-Canet 2012

Publié le vendredi 24 octobre 2014 - 11h05

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Les Hauts de Pontet-Canet 2012, second vin de Château Pontet-Canet, cru classé 1855, à Pauillac (Gironde), n’a pas obtenu l’AOC Pauillac. Son propriétaire, Alfred Tesseron, ne comprend pas.

Dégustation au caveau du Château Pontet-Canet, dont le vin Les Hauts de Pontet-Canet 2012 a été déclassé en vin de France. © P.Roy

Dégustation au caveau du Château Pontet-Canet, dont le vin Les Hauts de Pontet-Canet 2012 a été déclassé en vin de France. © P.Roy

Le verdict est sans appel : les Hauts de Pontet-Canet 2012, second vin de Pontet-Canet, propriété de 80 ha en bio, ne peut pas prétendre à l’appellation AOC Pauillac. C’est le verdict de Qualisud, organisme certificateur indépendant qui réalise les opérations de contrôle. Ce dernier effectue les analyses détaillées et les dégustations à l’aveugle pour le compte de l’ODG de Pauillac.

Qualisud a donc jugé, après dégustation, que ce vin ne pouvait obtenir l’AOC. « Ce n’est pas un cas unique. Durant les cinq dernières années, des lots de Pauillac ont dû repasser plusieurs fois les contrôles pour obtenir l’AOC », explique François Luquet, directeur de Qualisud.

Du coup, les interrogations affluent : ce second vin de Pontet- Canet va-t-il être présenté à nouveau pour tenter de décrocher l’AOC ? Quelles difficultés le château a-t-il rencontrées durant la saison viticole ? On sait que le mildiou était très présent cette année-là. Comment le château explique-t-il ces défauts ? 

Autant de questions qui nous laissent sur notre faim. Alfred Tesseron, le propriétaire de Château Pontet-Canet, cinquième cru classé du Médoc, préfère marquer sa surprise. « Afin de pouvoir utiliser l’appellation d’origine contrôlée Pauillac, les vins doivent répondre à certains critères définis par l’appellation. Pour cela, son cahier des charges prévoit une dégustation obligatoire par l’ODG avant la mise en bouteilles. Comme chaque année, nous y avons présenté nos vins et, à notre très grand étonnement, Les Hauts de Pontet-Canet 2012 n’a pas obtenu l’agrément », indique t-il.

Il portera donc la dénomination vin de France. Officiellement, pas de quoi perturber Alfred Tesseron : « Je suis très fier de ce vin et absolument sûr de sa qualité, comme l’ont été 99,9 % des négociants qui ont confirmé leurs achats primeurs en vin de France », martèle-t-il.

Colette Goinère

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bordeaux
Un nouveau service pour estimer le risque de Brett

Publié le 19 novembre 2014

Bordeaux 
Une campagne publicitaire du CIVB « qui tranche »

Publié le 15 octobre 2014

VCI
Dix-huit nouvelles appellations autorisées

Publié le 06 octobre 2014

Bordeaux
Les règles sont fixées pour les délais de paiement

Publié le 29 août 2014

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin