Actualités viticoles

Bordeaux Nouveau partenariat pour Yvon Mau

Publié le lundi 06 mai 2013 - 14h40

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La société de négoce girondine Yvon Mau va commercialiser une nouvelle gamme de vins baptisée Révélations issue de parcelles sélectionnées dans sept propriétés par Hubert de Boüard, œnologue et copropriétaire du célèbre Premier grand cru classé Château Angélus.

L’œnologue Hubert de Boüard et Philippe Laquèche, PDG de la maison Yvon Mau.

L’œnologue Hubert de Boüard et Philippe Laquèche, PDG de la maison Yvon Mau.

Le lancement est prévu pour la deuxième quinzaine de septembre. La nouvelle gamme de vins de Bordeaux baptisée Révélations sera distribuée par Yvon Mau à l’export et en grandes surfaces françaises à des prix allant de 4,50 à 11 euros en France. La première année, 500 000 bouteilles devraient être écoulées.

« Nous voulons faire découvrir des vins très fruités, très qualitatifs et accessibles en terme de prix », indique Emmanuel Castano, chef de produits châteaux chez Yvon Mau. Sept châteaux ont déjà été sélectionnés*, vinifiés et suivis par Hubert de Boüard, œnologue conseil et copropriétaire du célèbre Premier grand cru classé Château Angélus.

Sébastien Dutrec n’est pas mécontent. Sa propriété, château Boutillot (20,5 ha en AOC Bordeaux et Bordeaux Sup) à Saint-Michel-de-Lapujade (Gironde), fait partie des sélectionnés. Il écoulait déjà 90 % de ses 1 100 hl en vrac auprès de la société de négoce Yvon Mau et vendait le reste en bouteilles en direct. Il y a un an, Hubert de Boüard est venu dans ses vignes pour y détecter les meilleures parcelles.

Par la suite, il s’est rendu à plusieurs reprises sur la propriété. « Il nous a aidés dans les décisions de récolte. Il a été pertinent dans l’élevage, préconisant des barriques de telle chauffe pour telle cuve. L’objectif étant d’obtenir un vin avec une grande complexité et du fondant », raconte le viticulteur.

Au final, Sébastien Dutrec va dédier 40 % de ses parcelles à la nouvelle gamme Révélations. Ce vin sera mis en bouteille au château. Il sera payé 1 300 euros le tonneau (de 900 litres, NDLR). Sur l’étiquette figureront le nom de sa propriété et celui du négociant. Il sera indiqué que ce vin a été vinifié et suivi par Hubert de Boüard.

Sébastien continue aussi de vendre entre 5 et 10 % de sa récolte en direct sous son nom de château. L’exclusivité joue sur les 40 % de parcelles sélectionnées par Hubert de Boüard.

« Le fait d’être choisi et épaulé par Hubert de Boüard va nous donner plus de lisibilité », estime Sébastien Dutrec. Même constat pour Sylvain Gracia, du château de la Pierre Levée, 17 ha en AOC Castillon Côtes de Bordeaux, lui aussi sélectionné. Sur sa production de 800 hl, (80 % écoulés auprès d’Yvon Mau) 460 hl vont être dédiés à la gamme Révélations. Et payé à 1 400 euros le tonneau. « Dans le contexte actuel, on ne peut pas refuser un tel partenariat », confie Sylvain Gracia.

 

* Châteaux Boutillot et Gallion, tous deux AOC Bordeaux ; le château Au vignoble, un bordeaux supérieur ; le château Grand bouchon, AOC Médoc ; le château La Pierre levée, un castillon côtes de Bordeaux ; ainsi que deux AOC Saint-Émilion, château de Séglady et château les Fougères.

 

Colette Goinère

Ces articles peuvent également vous intéresser

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin