Actualités viticoles

Bordeaux  Les grands crus au secours des vignerons grêlés

Publié le mercredi 26 février 2014 - 14h03

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Plus d’une cinquantaine de grands crus de Bordeaux ont offert des flacons rares pour une vente aux enchères au profit des viticulteurs sinistrés par la grêle l’été dernier. Cette vente aura lieu le 29 avril, à Paris.

Stephan Von Neipperg, à la tête des vignobles Neipperg, a offert six bouteilles de son domaine pour cette vente aux enchères.

Stephan Von Neipperg, à la tête des vignobles Neipperg, a offert six bouteilles de son domaine pour cette vente aux enchères.

Daniel Fénelon n’en revient toujours pas : « Une vente de charité exceptionnelle de grands vins pour aider les petits viticulteurs de notre AOC. C’est extraordinaire ! », répète le maire de Belvès-de-Castillon (Gironde) et président de l’Association viticole intercommunale du Castillonnais (Avic). Cette vente aura lieu à l’hôtel Bristol, à Paris, le 29 avril prochain et aura Christie’s comme commissaire-priseur.

Tout a commencé en septembre dernier, quelques semaines après l’orage de grêle qui a ravagé à 85 % les vignes de la commune et touché toute l’appellation Castillon-Côtes de Bordeaux. L’œnologue Stéphane Derenoncourt n’a pas été épargné. Il a perdu 60 % de sa récolte sur sa propriété, le domaine de l’A. Dès lors, il soumet à Daniel Fénelon l’idée de solliciter les grands crus au travers d’une vente de charité exceptionnelle.

TRANSPARENCE

« Au début, nous étions un peu perplexes. Mais on savait que Stéphane Derenoncourt pouvait mobiliser les grands crus. C’est lui qui est allé les chercher », confie le maire, lui-même viticulteur à la tête du château Lacroix.

La vente se fera au profit de l’Avic, association de défense des viticulteurs, qui en réunit une bonne cinquantaine. Par souci de transparence, elle met en place un comité de pilotage indépendant qui attribuera les fonds aux viticulteurs sinistrés selon des critères objectifs. Seront pris en compte la déclaration de récolte, les stocks et la situation financière des exploitations. Figurent dans ce comité de pilotage un avocat, un comptable et trois viticulteurs.

Pour l’heure, l’Avic ramasse les lots dans les châteaux. Une cinquantaine de grands crus joue le jeu. D’autres sont appelés à rejoindre cet élan de solidarité. Château Angélus (premier grand cru classé de Saint-Émilion) a déjà offert un magnum de millésime 2007. Château Angludet (Margaux) a opté pour un double magnum de 2007. Beau-Séjour Bécot (Saint-Émilion grand cru) a donné un magnum de 2005. Chantegrive (Graves) se montre très généreux en offrant six magnums de rouge du millésime 2008. Cheval blanc (premier grand cru classé de Saint-Émilion) s’est engagé pour six bouteilles de 2009.

« FAIRE UN GESTE »

Stephan Von Neipperg, à la tête des vignobles Neipperg, n’a pas hésité un seul instant. Il a répondu d’emblée à l’appel lancé par son ami Stéphane Derenoncourt. Il offre six bouteilles de château La Mondotte, premier grand cru classé de Saint-Émilion, millésime 2005, « un grand millésime, avec beaucoup de puissance, de finesse, de complexité », s’enthousiasme-t-il.

Château La Mondotte, sur 4,5 ha, produit habituellement entre 6 000 à 12 000 bouteilles. Le prix de vente oscille entre 350 et 500 euros la bouteille. « Je sais ce que cela veut dire d’être touché par la grêle. En quelques minutes, c’est un projet de vie qui peut être réduit à néant. Alors, faire un geste de solidarité envers ceux qui traversent une très mauvaise passe, c’est important », explique Stephan Von Neipperg.

Stéphane Derenoncourt, lui, reste discret. Selon son entourage, il ne souhaite pas « se mettre en avant » sur cet événement.

Colette Goinère

Ces articles peuvent également vous intéresser

Vignerons de Buzet 
Moduler ses apports d’engrais grâce au GPS

Publié le 19 mars 2014

Flavescence dorée 
Large extension en côtes du Rhône méridionales

Publié le 18 mars 2014

Bordeaux 
Précocité exceptionnelle du débourrement

Publié le 17 mars 2014

Fongicides
Les résistances progressent, des produits reculent

Publié le 17 mars 2014

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin