Actualités viticoles

Bordeaux Les flammes d’un château polluent son voisin

Publié le mercredi 30 octobre 2013 - 18h08

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

À la veille des vendanges, le personnel du château Léoville Poyferré, en AOC Saint-Julien, a brûlé des déchets dans un champ dédié à cette activité. Les fumées qui se sont dégagées ont pollué six hectares de vignes du château voisin, Léoville Las Cases.

L’affaire remonte au 17 septembre dernier. Ce matin-là, le personnel du château Léoville Poyferré, à Saint-Julien-Beychevelle (Gironde), dans le Médoc, s’affaire dans un champ. Il s’agit de brûler à l’air libre des déchets végétaux et des palettes de bois non consignées. Ce jour-là, il n’y a pas de vent mais un léger crachin. Du coup, les fumées se rabattent sur les parcelles du château voisin, Léoville Las Cases, « très exactement sur les vignes situées à la pointe ouest de notre domaine, se souvient Jean-Hubert Delon, le propriétaire les lieux. La fumée était épaisse. Nos vignerons ont entendu des explosions. On les a fait sortir de la vigne immédiatement ».

Trois jours plus tard, il constate les dégâts : les fumées ont touché les feuilles qui sont toutes noircies et qui jonchent le sol. Portant un coup d’arrêt à la maturation des raisins. Sur 100 ha, 6 ha de cabernet sauvignon et de merlot sont pollués. « Normalement, on n’allume jamais de feu avant les vendanges. C’est incompréhensible. Sur 6 ha, nous avons perdu le fruit d’un travail qui est du cousu main, de l’artisanat de luxe. C’est triste », confie Jean-Hubert Delon.

Du côté de Léoville Poyferré, Didier Cuvelier, copropriétaire du château, reconnaît sa pleine responsabilité. « On est à 100 % responsable. C’est une erreur humaine », confie-t-il. Et d’expliquer que le chef de culture ne sachant pas trop quoi faire faire à ses hommes ce jour-là, a eu la bonne idée de les envoyer brûler les déchets.

Sauf qu’il y a un vrai problème : le champ où sont entreposés les déchets végétaux et de bois du château n’est fermé que par une chaîne. « Les gens passent devant. Bien que l’endroit soit fermé et ne soit en aucun cas une décharge, certains le considèrent comme tel et viennent déposer des déchets du genre bombes aérosols, plaques de plâtres… », explique Didier Cuvelier.

De son côté, Jean-Hubert Delon n’a pas souhaité porter plainte au pénal, au nom des bonnes relations qu’il entretient avec son voisin. En revanche, il a lancé des procédures civiles : un constat d’huissier a été réalisé ainsi qu’une expertise contradictoire.

Des analyses sont en cours pour déterminer les polluants qui ont affecté les feuilles, les raisins, les vins et le sol. D’autres analyses devront dire quel stress la vigne a subi. Léoville-Las Cases a déjà dépensé 7 000 euros pour tout cela.

Son vin issu des six hectares touchés devrait finir en vrac ou prendre le chemin de la distillation.

À Léoville Poyferré, Didier Cuvelier va mieux clôturer son champ. Pas sûr que cela soit suffisant.

Colette Goinère

Ces articles peuvent également vous intéresser

Arrêté nitrates
La Champagne ne désarme pas

Publié le 08 août 2013

Ardèche
Une vigneronne attaque un fabricant de cuves en béton

Publié le 17 août 2012

Pesticides
Jonquières privée d'eau potable

Publié le 25 novembre 2011

Pollution par d’anciens herbicides
L’eau interdite de consommation à Damery

Publié le 24 janvier 2011

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (1)

interdit !

mardi 05 novembre 2013 - 21h32

Il me semblait que c'était purement et simplement interdit par la loi de bruler des déchets , même végétaux, en particulier près des habitations.
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin