Actualités viticoles

Bordeaux La maturité est bien avancée

Publié le jeudi 20 août 2015 - 15h00

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

La véraison se termine pour le cabernet-sauvignon et le sémillon. La maturation commence déjà pour le sauvignon blanc et le merlot. Pour l’œnologue Pascal Hénot, « on s’approche du millésime parfait ».

La véraison est bien homogène dans le Bordelais. ©ENOSENS

La véraison est bien homogène dans le Bordelais. ©ENOSENS

Oscillant entre la fin de la véraison et le début de la maturation, le vignoble bordelais connaît une fin août apaisante, le millésime étant dans les clous.

D’après le dernier Bulletin de santé du végétal, daté du 18 août, le sémillon et le cabernet-sauvignon sont au stade fin de véraison. En Médoc, « la véraison se termine sur le cabernet-sauvignon. On est à 95 % », confirme Jean-Hubert Delon (propriétaire des châteaux Léoville Las Cases, Nénin et Potensac). Planifiant ses premiers tests de maturité dans les prochaines semaines, il juge le millésime « classique dans son timing ».

Logiquement, les cépages plus précoces commencent à mûrir. Le BSV indique ainsi un « début de maturation pour les cépages sauvignon, colombard, merlot et cabernet franc ».

UN BON OU UN GRAND MILLÉSIME

Pascal Hénot, directeur du laboratoire œnologique de Coutras (Enosens), estime que le processus est déjà un peu plus avancé. D’après les premières analyses de maturité de son réseau, les grappes de sauvignon blanc sont à 10° d’alcool potentiel pour une acidité totale (AT) de 7 g/l, le sémillon à 9° pour une AT de 6 g/l et le merlot titre 9,5° pour une AT de 6 g/l.

Avec ces caractéristiques « normales pour une année chaude », le début des vendanges est prévu de fin août pour les crémants, au tout début septembre pour le sauvignon blanc, et à la mi-septembre pour les rosés. Et enfin, dès le 20 septembre pour l’ensemble des rouges.

Optimiste, Pascal Hénot annonce de jolies vendanges et compare le millésime en cours avec 2009 : « En termes de maturité et de météo, on s’approche du millésime parfait. On devrait le réussir, si tout se passe bien jusqu’au bout. Le mois qui vient fera de 2015 un bon ou un grand millésime. »

Les semaines à venir feront également le rendement, même si pour certaines parcelles, les attaques de mildiou et block-rot du début de saison ont déjà tranché la question.

Alexandre Abellan Vitisphere-La Vigne

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bordeaux
Euralis très confiant dans le millésime 2015

Publié le 10 septembre 2015

Bordeaux 
De bons espoirs pour la récolte 2015

Publié le 04 septembre 2015

Bordeaux
Les crus classés veulent entrer à l’Unesco

Publié le 22 avril 2015

Bordeaux 
Il y aura encore du mildiou en 2100

Publié le 02 avril 2015

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin