Actualités viticoles

Bordeaux L’agence AOC Conseils étudie l’impact du marketing numérique

Publié le lundi 25 novembre 2013 - 09h20

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Olivier Antoine-Geny, directeur d’AOC Conseils, a fait les comptes : dans le Bordelais, neuf propriétés sur dix ont une page Facebook mais peu de fans. Ce spécialiste lance une étude pour mesurer le retour sur investissement du temps passé sur les réseaux sociaux pour animer sa marque.

Olivier Antoine-Geny, directeur d'AOC Conseils pour l'Aquitaine et la Loire.

Olivier Antoine-Geny, directeur d'AOC Conseils pour l'Aquitaine et la Loire.

Internet est un bon filon pour le marketing viticole, mais il est difficile à exploiter. Tel est l’enseignement que l’on peut tirer des Vinithiques, conférence qui œuvre au rapprochement entre la filière vitivinicole et le numérique.

Lors de la quatrième édition qui s’est déroulée le 21 novembre à Bordeaux (Gironde), Olivier Antoine-Geny, directeur d’AOC Conseils pour l’Aquitaine et la Loire, spécialisé dans les études de marché viticoles, a fait un point sur les chiffres du web qui concernent la filière viticole : 700 000 vidéos liées au vin sont visionnées chaque mois, 7 000 tweets sur le vin sont générés chaque jour et 1,5 million de conversations sont liées au vin quotidiennement. Sans compter les 110 000 forums ayant pour sujet la dive bouteille.

Une thèse de doctorat

Olivier Antoine-Geny a fait les comptes : dans le Bordelais, neuf propriétés sur dix ont une page Facebook mais peu de fans – une moyenne de 172 fans rive droite et de 500 fans rive gauche (premiers crus exclus).

Selon ce spécialiste : « On parle toujours des succès story des réseaux sociaux et du fait qu’il faut aller là où le client se trouve. C’est vrai que les réseaux sociaux deviennent des enjeux économiques. Mais on ne connaît pas vraiment quel est le retour financier sur l’investissement en temps passé sur les réseaux sociaux », explique-t-il.

Le spécialiste a décidé de se lancer dans une thèse de doctorat pour mesurer les ventes de vin et le chiffre d’affaires générés par le temps passé sur les réseaux sociaux. Olivier Antoine-Geny va ausculter une cinquantaine de propriétés viticoles dans le bordelais tout en développant des méthodes de calcul et d’analyses de données. L’objectif de ces exploitations est de fidéliser leur clientèle et d’augmenter le chiffre d’affaires par l’utilisation des réseaux sociaux.

Cette thèse est financée à 100 % par AOC Conseils, son agence, laquelle est à la recherche de partenariats financiers.

Colette Goinère

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bordeaux
Le concours pour « l’autre rosé » est lancé

Publié le 18 décembre 2013

Aides OCM
La France a consommé toute l’enveloppe

Publié le 17 octobre 2013

Aides OCM 
50 % d’avance pour les projets d’investissement

Publié le 08 juillet 2013

Côtes-de-Gascogne
Quatre saisons au restaurant

Publié le 24 juin 2013

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin