Actualités viticoles

Bordeaux et Bordeaux supérieur  Des signaux très positifs

Publié le mercredi 14 décembre 2011 - 11h05

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Un équilibre entre offre et demande, une hausse du cours du vrac, des ventes à l’export qui explosent : les Bordeaux et Bordeaux supérieur engrangent les raisons d’espérer.

« Nous sommes sur des fondamentaux positifs avant d’aborder la campagne 2011-2012. » Ni exagérément optimiste, ni enclin au pessimisme, Bernard Farges, président du syndicat des Bordeaux et Bordeaux supérieur, donnait le ton le 12 décembre, lors de la conférence de presse qu’il a tenu autour du bilan de la campagne 2010-2011 et des perspectives pour 2011-2012.

Cette nouvelle campagne a démarré avec des stocks en bordeaux et bordeaux supérieur au 31 juillet qui se rapprochent de 13,5 mois de disponibilités, une situation que le syndicat juge équilibrée.

Sur le marché du vrac, la hausse des cours se confirme. En novembre, le prix moyen du bordeaux rouge (millésime 2010) s’est élevé à 105 €/hl, un montant qui n’avait pas été atteint depuis très longtemps. Et Bernard Farges a expliqué « qu’une hausse de 50 euros par tonneau de 900 l est attendue dans les prochaines semaines », par la production. Ce qui porterait le tonneau à 1 000 euros.

Pour la campagne passée, le bilan est positif. Malgré une hausse des disponibilités, les cours ont progressé sur le marché du vrac. Cela s’explique par une reprise de la commercialisation, fortement tirée par l’export et surtout par la Chine. « Dans ce pays, nous avons atteint une croissance de 110 % entre 2010 et 2011. C’est spectaculaire », confie Bernard Farges.

En terme de sortie de propriétés, il faut noter la progression des bordeaux rosés, avec 7 % de hausse par rapport à 2009-2010. Les rosés constituent d’ailleurs un axe fort des projets à mener en 2012. Le syndicat va intensifier le plan de promotion et de communication autour de ces vins.

Au final, même si la fin de cette année est positive tant à l’export qu’en France, Bernard Farges regrette que « la visibilité sur le premier trimestre 2012 ne soit pas là ». Le négoce refuse de s’engager sur des contrats pluriannuels avec la propriété.

C. G.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bordeaux
Appel à la solidarité

Publié le 10 janvier 2012

Marché du vrac 
Bordeaux finit l’année en beauté

Publié le 09 janvier 2012

Blaye - Côtes de Bordeaux 
Une assemblée générale houleuse

Publié le 23 décembre 2011

Bordeaux 
« Ceux qui ne paient pas les CVO seront poursuivis »

Publié le 20 décembre 2011

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin