Actualités viticoles

Bordeaux Amandine Giret remporte le prix Raisin

Publié le mercredi 02 avril 2014 - 13h57

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le château Côtes de Rigaud vient de remporter le prix Raisin 2014. Il récompense un vin d’un excellent rapport qualité/prix élaboré par un jeune viticulteur. Amandine Giret, qui le dirige, va bénéficier de l’aide de six experts pour la vinification, la commercialisation et le marketing.

Le restaurateur Jean-Pierre Xiradakis (à gauche) et le consultant Olivier Dauga, créateurs prix Raisin, ont remis cette récompense à Amandine Giret, du château Côtes de Rigaud.

Le restaurateur Jean-Pierre Xiradakis (à gauche) et le consultant Olivier Dauga, créateurs prix Raisin, ont remis cette récompense à Amandine Giret, du château Côtes de Rigaud.

Amandine Giret ne boude pas son plaisir. Cette jeune viticultrice de 31 ans a reçu le 31 mars dernier le prix Raisin, lancé par le consultant Olivier Dauga et le restaurateur Jean-Pierre Xiradakis, pour son château Côtes de Rigaud, millésime 2011, 3 ha en AOC Puisseguin Saint-Émilion. La dégustation anonyme réalisée le 17 février dernier a salué la qualité d’un vin équilibré et complexe vendu prix public départ chai : 10 euros TTC.

« C’est un vin féminin », s’amuse Amandine Giret, qui a rejoint la propriété familiale (au total 33,5 ha au travers de cinq châteaux) en 2004, une fois son Bac pro viti-œno en poche. De fait, au château Côtes de Rigaud, ce sont les femmes qui sont à la manœuvre. Amandine est à la vigne et au chai, Martine, sa mère, s’occupe de la commercialisation et Julie, la belle-sœur, donne un coup de main à Amandine.

Grâce à ce prix, la viticultrice va bénéficier de tout un panel d’aides techniques, commerciales et promotionnelles. Pendant un an, la propriété sera suivie par Olivier Dauga, qui dispensera ses conseils en matière de technique de vinification. Jean-Christophe Varron de la société Vinea, apportera ses conseils dans l’utilisation des barriques et la tonnellerie et fournira une dotation de trois barriques.

Développer la bouteille

De son côté, le restaurateur Jean-Pierre Xiradakis mettra les vins de la propriété à la carte de ses cinq établissements bordelais. Benoît Ricaud Dussarget offrira son aide pour la commercialisation des vins en les proposant aux clients de sa société Le monde des crus.

Une aubaine pour Amandine qui voudrait développer la bouteille (40 % de son vin est aujourd’hui vendu chez les cavistes et les particuliers, contre 60 % écoulés via le négoce en générique ou rendu mise).

Côté promotionnel, l’agence Speechmark Bordeaux va proposer à la jeune viticultrice deux journées de formation sur un thème précis (réalisation de fiches techniques, conception de site web…). Enfin ClictoutDEV, spécialisée dans la réalisation de sites internet, va créer son site internet.

Amandine Giret apprécie « la générosité » de ses parrains. « Tous les conseils sont bons à prendre. J’ai besoin de m’enrichir de toutes les expériences », confie-t-elle.

Colette Goinère

Ces articles peuvent également vous intéresser

Val de Loire
Un chinon aguicheur pour la Saint-Valentin

Publié le 14 février 2014

Dordogne
Brigitte Allain, viticultrice et nouvelle députée

Publié le 29 juin 2012

Bordeaux
Le prix Raisin récompense un vin à moins de 5 €

Publié le 03 avril 2012

Neige en Gironde
« On s’occupe comme on peut »

Publié le 10 février 2012

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin