Actualités viticoles

Bergerac  Une journée de formation pour initier les saisonniers

Publié le mardi 10 juillet 2012 - 14h38

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le Conseil interprofessionnel des vins de la région de Bergerac (CIVRB) a formé pendant une journée les saisonniers employés dans les restaurants de Bergerac et des environs à la découverte et à la dégustation des vins de la région.

Le vignoble de Bergerac compte treize appellations différentes regroupées en blanc, rouge et rosé. © CIVRB

Le vignoble de Bergerac compte treize appellations différentes regroupées en blanc, rouge et rosé. © CIVRB

C’est une première : faire découvrir aux saisonniers la palette des vins de Bergerac au travers de dégustations et d’alliances mets et vins. Une expérience réussie. « Habituellement, nous formons les restaurateurs aux vins du Bergeracois. Cette année, nous avons voulu cibler les saisonniers, qui sont en salle dans les restaurants, afin qu’ils connaissent les treize appellations locales et qu’ils sachent en parler et les mettre en avant en fonction des mets servis », indique Marie-Pierre Tamagnon, en charge notamment des séminaires de dégustations pour les sommeliers et les lycées hôteliers.

Un courrier a été adressé à une centaine de restaurants pour les inciter à envoyer leurs saisonniers, le 18 juin dernier, à une journée d’initiation et de découverte. Une vingtaine d’entre eux a répondu favorablement. Du coup, ce sont quinze saisonniers et quelques patrons de restaurant qui ont suivi cette formation. La matinée a été consacrée à la présentation du vignoble bergeracois (treize appellations, 600 metteurs en bouteille, un millier de viticulteurs, une production en moyenne de 550 000 hectolitres pour 11 000 hectares). Puis la segmentation des vins a été abordée : vins plaisirs avec des bergeracs fruités et souples, d’une part, et bergerac haut de gamme avec les côtes de Bergerac, Pécharmant et Montravel d’autre part. Sans oublier la place du rosé et des moelleux... Les alliances mets et vins ont été largement commentés.

Le déjeuner offert aux saisonniers a été l’occasion de vérifier ce mariage entre plats et vins. L’après-midi a été consacré à la thématique œnotourisme. Une balade d’une heure et demie en gabare, sur la Dordogne, a permis d’évoquer l’histoire de certains sites, comme celui de la maison des vins de Bergerac, du château de Monbazillac ou de la tour de Montaigne, à Montravel. « Désormais, la diversité de nos vins due à la richesse de notre terroir n’est plus une difficulté pour eux. C’est un argument de vente qu’ils seront capables de développer devant les clients », se réjouit Marie-Pierre Tamagnon.

Le CIVRB ne compte pas en rester là. Deux sessions devraient voir le jour entre avril et juin 2013.

C. G.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Œnotourisme
Après la Bourgogne, l’ŒnoPass gagne la Champagne

Publié le 11 juillet 2012

Dordogne
Brigitte Allain, viticultrice et nouvelle députée

Publié le 29 juin 2012

Achats de domaines viticoles
60 % des investisseurs sont français

Publié le 07 juin 2012

Vallée du Rhône
350 000 € pour Grignan-les-Adhémar

Publié le 25 mai 2012

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin