Actualités viticoles

Beaune Un caviste se spécialise dans les vins médaillés

Publié le mardi 14 mai 2013 - 16h35

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Thierry Prat, 59 ans, vient d’ouvrir un magasin de vente au détail de vins à Beaune (Côte-d’Or). Pour se distinguer des autres cavistes, il mise sur les vins médaillés, tastevinés ou reconnus par la presse spécialisée. Baptisée Millésimes à la carte, sa boutique propose, via le système Enomatic, quarante bouteilles en dégustation permanente et payante.

Thierry Prat vient d’ouvrir un magasin de vente en détail de vin à Beaune (Côte-d’Or). © C. MICHELIN

Thierry Prat vient d’ouvrir un magasin de vente en détail de vin à Beaune (Côte-d’Or). © C. MICHELIN

Après une carrière dédiée au commerce, en particulier à celui du vin, Thierry Prat lance un nouveau concept de caviste à Beaune : Millésimes à la carte. En plus de conseiller et de permettre l’achat de vins provenant du sud Mâconnais au nord Chablisien en passant par les Côtes bourguignonnes, il propose en dégustation permanente une sélection de quarante vins médaillés, tastevinés ou qui ont fait l’objet de citations dans la presse professionnelle.

« Le meilleur de la Bourgogne », selon lui, est en libre dégustation grâce à Enomatic, un système de conservation des vins sous atmosphère contrôlée. Le client opère son choix et déguste au verre. Il faut compter de 50 centimes à 9 euros la dose de dégustation de 30 ml.

Une fois le vin goûté, le client peut décider d’acheter la bouteille. Si les viticulteurs du Mâconnais et du Chablisien ont été prompts à faire affaire avec Thierry Prat, « en jouant le jeu avec des prix propriétés », les producteurs des Côtes n’ont que peu adhéré au concept.

Est-ce la peur d’être déréférencé en cas de perte de médailles ? « On peut s’arranger avec d’autres millésimes ou cuvées », répond Thierry Prat. En effet, outre la quarantaine de vins médaillés proposés en dégustation libre, le commerçant vend également d’autres références non médaillées.

Ce caviste d’un nouveau genre veut travailler avec 300 fournisseurs (producteurs, coopératives et négociants) repérés au fil de sa carrière. Il propose aussi à ses clients des programmes thématiques sur la découverte des crus, des régionales (à partir de 5 euros les six doses de dégustation)…

Misant sur l’attractivité de la capitale des vins de Bourgogne qui accueille chaque année entre 1 et 1,5 million de touristes (dont 40 % d’étrangers), Thierry Prat compte ouvrir 300 jours par an avec un objectif quotidien de dix personnes en moyenne, générant dès la première année quelque 3 000 dégustations payantes et 12 000 bouteilles vendues.

Cédric Michelin

Ces articles peuvent également vous intéresser

Côte-d'Or
Galère dans les vignes

Publié le 22 mai 2013

Bourgogne
Des pompes dans les vignes pour vider l’eau

Publié le 07 mai 2013

Bourgogne
2012 marque un record des ventes en grande distribution

Publié le 23 avril 2013

Télévision
Le « Millésime » bourguignon défie la loi Évin

Publié le 15 février 2013

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin