Actualités viticoles

Beaujolais  Un vigneron célèbre la reine d’Angleterre sur ses bouteilles

Publié le jeudi 31 mai 2012 - 18h03

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La reine d’Angleterre en VRP du Beaujolais ? C’est ce tour de force qu’a accompli Laurent Metge-Toppin, viticulteur à Blacé (Rhône) et fervent admirateur de Sa Majesté. 12 000 bouteilles de sa propriété arborent fièrement un macaron en l’honneur des soixante ans de règne d’Elizabeth II.

Laurent Metge-Toppin a eu la royale autorisation d’apposer ce macaron sur 12 000 de ses bouteilles en hommage au jubilé de la reine d’Angleterre.

Laurent Metge-Toppin a eu la royale autorisation d’apposer ce macaron sur 12 000 de ses bouteilles en hommage au jubilé de la reine d’Angleterre.

 

Laurent Metge-Toppin est un habitué des paris fous. Après avoir créé le vignoble thaïlandais à la fin des années quatre-vingt-dix à la demande du fondateur de la boisson Red Bull, ce viticulteur installé dans le Beaujolais depuis 2007 a réussi à apposer le macaron célébrant le jubilé de diamant d’Elizabeth d’Angleterre, soit soixante ans de règne, sur des cuvées de beaujolais et de bourgogne blanc. Il explique la genèse de cette improbable aventure.

« J’ai résidé en Angleterre pendant vingt-deux ans, je dispose d’un passeport franco-britannique et je suis un fervent admirateur de Sa Majesté, que j’ai pu croiser lors d’inaugurations ou de matchs de polo. Aussi, j’ai envoyé un courrier à Buckingham Palace pour demander l’autorisation de dédier mes meilleures cuvées au jubilé de la reine. Je pensais sincèrement que ça ne marcherait pas. Mais, après plusieurs échanges avec le secrétaire particulier de la reine, elle a accepté. »

C’est en mars qu’il reçoit l’autorisation d’apposer un macaron spécifique sur 12 000 bouteilles issues de trois cuvées (un beaujolais villages rosé 2011, un beaujolais villages vieilli en fût de chêne 2006 et un bourgogne chardonnay 2011) de son domaine du château de l’Hestrange. Évidemment, les célébrations du jubilé de diamant d’Elizabeth II constituent un débouché idéal pour ces bouteilles, même si le viticulteur dit avoir agi essentiellement par admiration. « En plus, j’ai eu l’autorisation très tard et j’ai manqué pas mal de débouchés dans les grandes surfaces anglaises. Mais je suis présent chez les cavistes et les wine bar des bords de la Tamise serviront mes vins lors des cérémonies de la semaine prochaine. Toutes les bouteilles seront vendues d’ici un mois et demi. »

Seront-elles goûtées par la reine elle-même ? « Je lui ai envoyé 120 bouteilles, mais elle ne peut pas les servir en dîner officiel, eu égard aux vins produits dans le Commonwealth dont elle est la souveraine (Nouvelle-Zélande, Australie, Afrique du Sud…). Mais elle pourra les boire dans un cadre privé. »

D. B.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Œnotourisme
Sancerre s’équipe d’un simulateur d’enjambeur

Publié le 24 mai 2012

Bourgogne-Beaujolais
Baptême commercial de l’AOC Coteaux bourguignons

Publié le 15 mai 2012

Languedoc
« Les vignerons indépendants font leur cinéma » monte en gamme

Publié le 14 mai 2012

Champagne
Démantèlement d'un trafic de capsules-congés

Publié le 14 mai 2012

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin