Actualités viticoles

Beaujolais Top départ des vendanges le 24 août

Publié le mercredi 19 août 2015 - 13h03

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La date du ban des vendanges vient d’être entérinée au 24 août. 2015 est le deuxième millésime le plus précoce, après 2003. Si la quantité n’est pas vraiment au rendez-vous, la qualité, elle, est bien là.

Les vendanges débuteront le 24 août en Beaujolais.©C.THIRIET

Les vendanges débuteront le 24 août en Beaujolais.©C.THIRIET

Florence Hertaut, conseillère en viticulture-œnologie à la chambre d’agriculture du Rhône et responsable du réseau Beaujolais maturation, est ravie. Le 18 août, l’Inao a validé un début de vendanges au lundi 24 août pour les AOP Beaujolais et Beaujolais Villages, en rouge, rosé et blanc. « La décision doit être entérinée par arrêté préfectoral dans les heures à venir », précise-t-elle.

Seule 2003 fut plus précoce, avec des vendanges qui avaient débuté le 14 août.

Les prélèvements réalisés depuis le début de la véraison par le réseau Beaujolais maturation sur près de 200 parcelles de gamay montrent un très bon potentiel et un état sanitaire parfait. « C’est un millésime très prometteur. Il faut en profiter pour aller chercher un optimum de maturité et ne pas se précipiter dans les secteurs les plus tardifs, souligne Florence Hertaut. Comme en 2009, la maturité phénolique est excellente, laissant présager de belles couleurs. »

Cette année, les parcelles tardives ont, en moyenne, huit jours de retard sur les parcelles précoces, annonçant des vendanges assez rapprochées.

25 % DE MOINS QUE L’ANNÉE DERNIÈRE

Côté acidité, les pH sont dans la moyenne haute. 2015 pourrait être le millésime présentant les plus basses teneurs en acide malique, les raisins n’en contenant aujourd’hui qu’entre 1,5 et 2 g/l. La conseillère précise que « ce n’est pas gênant car les teneurs en acide tartrique sont correctes et les vins devraient garder un bon équilibre. Les bactéries lactiques auront simplement moins à manger pendant la fermentation malolactique ».

Mais les vignerons rentreront peu de raisin. En effet, le rendement moyen du gamay devrait être compris entre 30 et 35 hl/ha avec de grands écarts en fonction des parcelles. C’est 25 % de moins que l’année dernière.

Marion Bazireau  La Vigne – Vitisphere 

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bourgogne
Les vendanges commencent avec trois semaines d’avance

Publié le 28 août 2015

Gard 
Début des vendanges à Vergèze

Publié le 12 août 2015

Beaujolais 
Les tensions s’apaisent

Publié le 30 juillet 2015

Beaujolais
Vers une nouvelle petite récolte en 2015

Publié le 26 juin 2015

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin