Actualités viticoles

Beaujolais nouveau  L’annonce d’une campagne équilibrée

Publié le mardi 20 septembre 2011 - 10h49

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Alors que le marché des beaujolais nouveaux débute à peine, la production et le négoce ont publié un communiqué commun annonçant que « la demande est stable, voire en hausse pour quelques marchés importants » et que les volumes produits « seront suffisants ».

Rarement les deux familles avaient à ce point partagé leur analyse du marché du beaujolais nouveau. Rarement aussi elles avaient communiqué si tôt. Cette démarche a une vertu selon Dominique Capart, président d’InterBeaujolais, membre du collège de la production : « Dire aux viticulteurs qu’il n’y a pas de raison de brader leurs vins », risque majeur lors de la très courte campagne de vente en vrac des vins nouveaux.

Par avoir une idée de l’offre, l’ODG du beaujolais et du beaujolais villages a envoyé au printemps dernier un questionnaire écrit à tous ses adhérents pour connaître leurs intentions de production de vins primeurs, de vins de garde ou de vins de diversification (crémant…).

Bonne surprise : près de 90 % des vignerons ont répondu au questionnaire. L’an dernier, la même enquête n’avait pas permis de tirer des conclusions faute de réponses suffisantes. Cette année, elle a révélé que la production de beaujolais et de beaujolais villages nouveaux devrait avoisiner 268 000 hl, un volume stable par rapport à 2010.

Les deux familles estiment « qu’avec un rendement de 27 hl/ha pour les beaujolais nouveaux et de 25 hl/ha pour les beaujolais villages nouveaux, les volumes seront suffisants pour alimenter le marché et ne nécessitent pas le déblocage des 3 hl/ha supplémentaires ».

Ces rendements avaient été décidés par l’interprofession en juillet. La réserve de 3 hl/ha pourra être utilisée après le 17 novembre, jour du déblocage des vins primeurs. Concrètement, seuls les producteurs faisant de la vente directe pourront s’en servir.

Production et négoce ont donc choisi la prudence pour accompagner un marché qui s’annonce en reprise au Japon, aux États-Unis et même en France.

D. B.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Matériels viti-vinicoles
Reprise prudente des ventes

Publié le 19 octobre 2011

Bourgogne
Prudence face à la Chine

Publié le 12 octobre 2011

Bordeaux
La production veut 50 € de plus au tonneau pour le 2011

Publié le 03 octobre 2011

Ventes en vrac
«Je demande à la production de ne pas se presser» (Despey)

Publié le 06 septembre 2011

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin