Actualités viticoles

Beaujolais  Lutte obligatoire contre la flavescence dorée dans quatorze communes

Publié le vendredi 04 avril 2014 - 09h39

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le préfet du Rhône a publié le 4 mars un arrêté de lutte obligatoire contre la flavescence dorée et la maladie du bois noir dans quatorze communes du Rhône. Cette décision fait suite à la découverte, peu avant les vendanges 2013, de foyers au nord et au sud du Beaujolais.

En 2013, des parcelles contaminées par la flavescence dorée ont été découvertes à Émeringes, Fleurie et Lachassagne (Rhône) et à La Chapelle-de-Guinchay (Saône-et-Loire). Le préfet du Rhône vient donc de décréter la lutte obligatoire dans une zone d’un kilomètre autour des parcelles touchées. L’arrêté est paru le 4 mars.

Au total, quatorze communes sont concernées : Fleurie, Jullié, Émeringes, Chénas, Lancié, Vauxrenard, Juliénas, Lachassagne, Anse, Lucenay, Marcy, Chiroubles, Villié-Morgon et Corcelles-en-Beaujolais.

Toutes les vignes de ces communes devront être prospectées d’ici la fin de la campagne 2015. Par ailleurs, les viticulteurs devront appliquer des traitements obligatoires dans un rayon d’un kilomètre autour des parcelles infectées. Ils devront effectuer deux traitements contre les stades larvaires complétés par un traitement contre les cicadelles adultes si les populations restent élevées après les deux premiers traitements.

Dans le secteur de Lachassagne, au sud du Beaujolais, une seconde zone tampon d’un kilomètre de large englobant la première zone d’un kilomètre autour des parcelles contaminées a été instaurée. Les viticulteurs devront y faire un traitement contre le premier stade larvaire.

« ÊTRE PRÉSENT EN AOÛT »

L’arrêté rappelle également l’arrachage des ceps contaminés avant le 31 mars 2014 pour ceux découverts en 2013 et avant le 31 mars 2015 pour ceux qui seraient découverts en 2014. Par ailleurs, les parcelles de vignes en friches situées sur le territoire des quatorze communes citées devront être arrachées par leurs propriétaires.

« Nous avons été consultés en amont par les services de l’État, commente Denis Chilliet, secrétaire général de l’Union des vignerons du Beaujolais. Nous avons déjà mis en place des correspondants dans chaque secteur. Nous activons également tous les réseaux disponibles (caves coopératives, syndicats communaux, réseaux maturation du comité de développement…) pour sensibiliser les vignerons. L’année 2014 sera celle de la prospection. Nous n’avons pas pu en faire en 2013, car l’année a été tardive. Il faudra être présent en nombre au mois d’août 2014, lorsque les symptômes seront visibles. Par ailleurs, nous restons sur une présence mesurée de la flavescence dorée en Beaujolais. Seuls quelques ceps sont infectés. Il n’y a pas d’inquiétude particulière à avoir. »

D. B.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Beaujolais 
La vigne a un mois d’avance sur l’an dernier

Publié le 25 avril 2014

Beaujolais 
Le salon VIP de l’aéroport de Lyon devient un lieu de dégustation

Publié le 10 avril 2014

Bourgogne
500 euros d’amende pour Emmanuel Giboulot

Publié le 07 avril 2014

Languedoc-Roussillon
Les bios appellent à lutter contre la flavescence dorée

Publié le 04 avril 2014

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin