Actualités viticoles

Beaujolais  Le Concours des grands vins annulé

Publié le mardi 06 janvier 2015 - 17h33

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

Prévu le 9 janvier, le Concours des grands vins du Beaujolais vient d’être annulé. C’est la première conséquence concrète de la volonté de l’ODG des crus du Beaujolais de quitter l’Union des vignerons du Beaujolais. En soixante ans d’histoire, c’est la première fois que cet événement n’aura pas lieu.

Lucien et Jean-Baptiste Charmet à côté de leur trophée d’or remporté lors de l’édition 2013 du Concours des grands vins du Beaujolais.

Lucien et Jean-Baptiste Charmet à côté de leur trophée d’or remporté lors de l’édition 2013 du Concours des grands vins du Beaujolais.

Le 30 décembre dernier, un conseil d’administration extraordinaire de l’Union des vignerons du Beaujolais (UVB) a pris acte de la volonté de l’ODG, qui regroupe les dix crus locaux, de quitter l’UVB. Une suite logique après la publication par l’ODG d’un communiqué où il annonçait souhaiter reprendre « sa gestion administrative et financière ».

Au terme de ce conseil d’administration, Denis Chilliet, le secrétaire général de l’UVB, a proposé d’annuler le Concours des grands vins du Beaujolais qui devait se tenir au parc des expositions de Villefranche-sur-Saône (Rhône), le 9 janvier. « Le CA a accepté cette proposition. C’est un déchirement, mais on ne pouvait pas se permettre d’exposer les gens dans de mauvaises conditions. » Autrement dit, l’atmosphère étant particulièrement tendue dans le vignoble, il valait mieux éviter un grand rassemblement… 1 300 échantillons étaient déjà enregistrés.

UNE PREMIÈRE EN 60 ANS

C’est la première fois depuis sa création, au début des années 1950, que ce concours, longtemps appelé « Les 2 Bouteilles », n’aura pas lieu.

Pierre Durdilly, qui exploite 20 ha au Bois-d’Oingt, déplore cette annulation. « On l’a apprise par un mail de l’UVB alors que l’on avait déjà inscrit nos vins, payé les droits, fait les analyses. C’est déplorable. Nous avons besoin de ces médailles, qui déclenchent souvent un acte d’achat. Quant au concours, il est très dur, il n’y a que trois médailles par catégorie : or, argent et bronze. En 2010, nous avions réussi le triplé dans la catégorie beaujolais rouge, avec trois cuvées médaillées. C’était exceptionnel ! »

D’autres sont plus fatalistes, comme Lucien Charmet, lauréat 2013. « Ça me désole, mais ça paraît logique. J’ai de très bons amis dans les crus. Selon moi, les gens auraient pu se rencontrer sans problème. » Cet exploitant se souvient d’une anecdote qui montre que les rapports entre les crus et les beaujolais ont déjà été houleux par le passé. « Pendant longtemps, les médaillés d’or des “2 bouteilles” étaient départagés à la fin du concours en vue de désigner le meilleur beaujolais de l’année. En 1961, mon père a remporté la distinction avec un beaujolais générique. Cela avait provoqué un véritable scandale. »

D.B. La Vigne - Vitisphere

Ces articles peuvent également vous intéresser

Beaujolais
La promotion en GD porte ses fruits

Publié le 29 janvier 2015

Concours
Une première pour les vins en BIB

Publié le 23 janvier 2015

Installation des coopérateurs
La CCVF lance le concours

Publié le 09 janvier 2015

Beaujolais
Les crus demandent le divorce

Publié le 24 décembre 2014

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin