Actualités viticoles

Beaujolais La main tendue vers la Bourgogne

Publié le lundi 04 mai 2015 - 17h50

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

Le président de l’ODG des Beaujolais et Beaujolais-villages émet l’idée d’une adhésion à la Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne, qui regroupe déjà les 52 ODG de la région. Le tout dans un souci d’efficacité.

Lors du congrès de l’ODG des Beaujolais et Beaujolais-villages du 30 avril 2015, son président, Sébastien Coquard, a lancé l’idée d’un rattachement de son ODG à la Confédération des appellations des vignerons de Bourgogne (CAVB), fédération qui regroupe les 52 ODG des vins de Bourgogne. « Je vous propose de réfléchir à une adhésion de l’ODG des Beaujolais et Beaujolais-villages à la CAVB », a-t-il déclaré devant ses troupes.

L’idée serait que l’ODG adhère à l’Union des appellations régionales de la CAVB (Bourgogne, Crémant de Bourgogne, Mâcon, Hautes Côtes).

Pour l’ODG des Beaujolais et Beaujolais-villages, il s’agirait de mutualiser des services : le suivi des dossiers « nationaux » législatifs, juridiques, réglementaires, en lien avec les douanes, les fraudes, ou l’Inao. Les services propres au Beaujolais resteraient gérés en interne, par l’ODG. « Nos services sont complémentaires et nous aurons du mal à suivre tous les dossiers si nous restons seuls, c’est pourquoi nous devons nous rattacher à une fédération », a justifié celui-ci.

QUITTER UNE SITUATION FRAGILE

Mais « rien n’est encore fait, a tenu à tempérer Sébastien Coquard. Nous devons réfléchir aux conditions de notre représentativité au sein de la CAVB, et elle-même doit aussi bien vouloir de nous… Cette proposition devra ensuite faire l’objet d’un vote de la part des viticulteurs adhérents à notre ODG, lors d’une assemblée générale extraordinaire rassemblant au minimum deux tiers des votants ».

Cette proposition fait suite à la récente demande de l’ODG des crus du Beaujolais, de récupérer l’autonomie de sa gestion administrative et financière qu’il avait confiée à l’Union des vignerons du Beaujolais (UVB) dont fait également partie l’ODG des Beaujolais et Beaujolais-villages.

Mais l’ODG des crus ne souhaitant pas quitter complètement l’UVB, les responsables professionnels de l’ODG des Beaujolais estiment désormais être dans un « statu quo malsain » et une situation trop « fragile » dont ils veulent sortir.

Juliette Cassagnes Vitisphere - La Vigne

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bourgogne
Moins d’insecticides contre la flavescence dorée

Publié le 12 mai 2015

Phénols volatils 
Un seuil de perception plus bas en Bourgogne

Publié le 22 avril 2015

Bourgogne
Création d'un syndicat des vins sans IG

Publié le 20 avril 2015

Beaujolais 
Des rendements plus faibles en bio

Publié le 20 mars 2015

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin