Actualités viticoles

Aude La colère monte chez les viticulteurs grêlés

Publié le lundi 20 octobre 2014 - 20h01

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Les bureaux de la MSA de Narbonne ont été vandalisés dans la nuit de dimanche à lundi. L’action est signée du CAV (Comité d’action viticole). Le ministre venait d'annoncer une augmentation de l’enveloppe pour la prise en charge des cotisations sociales des viticulteurs grêlés.

Les bureaux de la MSA de Narbonne ont été vandalisés. ©C.Lemaître/L'Indépendant

Les bureaux de la MSA de Narbonne ont été vandalisés. ©C.Lemaître/L'Indépendant

Poussée de fièvre dans la viticulture audoise. Dans la nuit de dimanche 19 à lundi 20 octobre, les bureaux de la MSA de Narbonne ont été vandalisés. La façade vitrée de l’immeuble a été brisée côté sud, sans qu’il y ait intrusion. La porte d’entrée a été taguée d’un lapidaire « Le Foll dehors » signé par les initiales bien connues du CAV. Deux véhicules de la MSA qui stationnaient devant l’immeuble ont eu leurs pare-brise fracassés. Les dégâts s’élèveraient à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

« C’est incompréhensible, déplore Jean-Michel Coursières, directeur général adjoint de la MSA Grand Sud. Ces actes de vandalisme surviennent alors qu’en fin de semaine dernière, nous avions annoncé, en concertation avec le Syndicat des vignerons, un plan de contact rapproché avec les viticulteurs en difficulté après la grêle. Le ministre avait également annoncé une augmentation de l’enveloppe allouée à la prise en charge des cotisations sociales. Ces mesures nous paraissaient de nature à détendre le climat ambiant. »

Les dirigeants de la MSA ne comprennent pas non plus pourquoi leurs bureaux ont été pris pour cible alors que les tags visent plutôt le ministère de l’Agriculture.

LES ENGAGEMENTS HONORÉS

Le ministre de l’Agriculture a, lui aussi, fait part de son incompréhension. « Toucher à la MSA, c’est avant tout porter un préjudice à un organisme dans un moment où celui-ci mobilise d’importantes ressources pour venir en aide aux exploitants les plus touchés par les aléas climatiques et économiques », indique-t-il dans un communiqué.

Dans ce même communiqué, il précise que les engagements pris à l’égard des viticulteurs lors de sa venue dans l’Aude, le 17 juillet dernier, seront honorés.

De son côté, Frédéric Rouanet, le président du Syndicat des vignerons de l’Aude, se dit très inquiet du climat très tendu à la veille d’une grande manifestation départementale prévue le 5 novembre. Il rappelle que les responsables de la MSA de l’Aude ont réalisé un travail important en restant toujours disponibles aux sollicitations syndicales, mais que les promesses non tenues par le ministre Le Foll et les orientations prises par la caisse centrale de la MSA ont rendu la situation difficile.

Le syndicat désapprouve cette action. Mais il comprend que, face à l’inaction des pouvoirs publics, la colère puisse monter d’un cran.

Michèle Trévoux

Ces articles peuvent également vous intéresser

Aude 
Des centaines de vignerons dans la rue

Publié le 06 novembre 2014

Aude 
Une pépinière paie un très lourd tribut à la grêle

Publié le 30 octobre 2014

Manifestations
Le 5 novembre, journée de mobilisation

Publié le 28 octobre 2014

Grêle dans l’Aude 
Les viticulteurs s’impatientent

Publié le 16 octobre 2014

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin