Actualités viticoles

Aude La cave de Mont Tauch en redressement judiciaire

Publié le vendredi 05 avril 2013 - 15h46

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Coup de tonnerre dans la viticulture audoise. La coopérative de Mont Tauch, à Tuchan, est en redressement judiciaire. Elle espère ainsi pouvoir étaler ses dettes et reprendre du souffle.

C’est une procédure rarissime dans la coopération viticole. La cave de Mont Tauch, à Tuchan (Aude), - 220 viticulteurs, 13 millions de cols commercialisés en 2011 - a demandé sa mise en redressement judiciaire. La procédure a été acceptée le 2 avril par le tribunal de commerce de Narbonne pour la Sica (activité commerciale). Pour la SCA Mont Tauch (vinification), le dossier a été déposé devant le tribunal d’instance de Narbonne, qui devrait se prononcer dans les prochains jours.

Cette décision a été prise par le conseil d’administration au vu de la situation financière de l’entreprise. En graves difficultés financières depuis 2007, la coopérative audoise avait amorcé en 2011 une cure d’austérité en réduisant son personnel de 94 à 57 salariés et en obtenant un moratoire de ses dettes sur trente-six mois, dettes qui atteignaient 8,5 millions d’euros en 2010. Elle n’a pas réussi à tenir ce moratoire.

Soucieuse de préserver sa capacité à verser ses acomptes à ses adhérents, l’entreprise a pris cette décision pour reprendre du souffle. Elle va être en période d’observation pendant six à dix-huit mois, le temps de préparer, avec l’aide de l’administrateur judiciaire, un plan de redressement avec un étalement des dettes sur une durée de dix ans maximum.

Depuis avril 2011, le nouveau conseil d’administration a revu la stratégie commerciale de la coopérative. Un contrat de distribution exclusive a été signé avec les Grands chais de France pour la vente des vins à l’export. La coopérative de Tuchan conserve la mise en bouteille et la commercialisation des vins sur le marché français. Cette réorganisation a permis de réduire à nouveau les effectifs. Trente-sept personnes ont à nouveau quitté l’entreprise dans le cadre d’un nouveau plan social, ramenant l’effectif de la cave à une vingtaine de salariés.

Hier soir, Hubert Busquet a réuni les adhérents pour leur expliquer la situation et leur présenter l’administrateur judiciaire qui va désormais assister le conseil dans la préparation du plan de redressement.

Michèle Trévoux

Ces articles peuvent également vous intéresser

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin