Actualités viticoles

Assurance socle Peu d’espoirs pour un lancement en 2015

Publié le mercredi 12 novembre 2014 - 06h46

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Jérôme Despey pousse à la roue pour qu'une assurance bon marché couvrant les charges fixes après un accident climatique voie le jour en janvier 2015. Mais les différends entre les assureurs et la profession paraissent trop importants. Et la question de l'aide publique apportée à une telle assurance reste posée.

« Je souhaite que l’assurance socle pour risques climatiques soit prête pour le 1er janvier 2015 mais on m’explique que cela ne pourra pas être possible ! », déplore Jérôme Despey, président du Conseil vin de FranceAgriMer, également administrateur de Groupama. Ce dernier milite depuis plusieurs années pour développer un produit d’assurance adapté à la viticulture. À la suite des différents assauts de la grêle en 2013 et en 2014 qui ont laissé des traces douloureuses dans les vignobles, il réclame la mise en place d’une « assurance climatique socle ». Le concept de ce produit ? Pour un coût raisonnable pour le viticulteur, celui-ci serait couvert sur ses charges fixes (salaire, traitements phytosanitaires, taille…).

Reste que la mise en œuvre est complexe. Ainsi, le montage financier n’est pas encore bien ficelé. L’assurance climatique bénéficie d’aides européennes qui couvrent 65 % de son coût. Jérôme Despey souhaiterait que cette aide puisse atteindre les 80 % comme les fonds de l’OCM vitivinicole le permettent. Mais, la réglementation européenne prévoit qu’il n’est pas possible d’obtenir deux aides différentes pour un même objet. Et Jérôme Despey d’expliquer : « Il s’agit de trouver une ligne de partage dans les garanties proposées. Il pourrait y avoir un socle de base avec des garanties minimales et des garanties supplémentaires ». Ce scénario permettrait alors de créer deux niveaux d’assurance et ainsi de pouvoir actionner les deux sources de financement européen.

Les questions techniques de cette « assurance socle » prêtent également à débats entre les représentants professionnels viticoles et la Fédération des assurances. Plusieurs points techniques n’ont pas trouvé d’accords, comme la mesure de la baisse de récolte. Actuellement, elle se fonde sur la moyenne des cinq dernières récoltes à laquelle les valeurs de la meilleure et de la plus petite récolte sont retirées. Mais ce calcul biaise l’estimation du volume assuré lors de plusieurs récoltes successivement faibles, comme c’est le cas en Bourgogne après trois années de grêle.

« Nous discutons également de la définition de ce qu’est un coup dur et comment apprécier les charges fixes et opérationnelles », ajoute Jérôme Despey. Les représentants des caves particulières font ainsi valoir que leurs charges opérationnelles ne sont pas les mêmes que celles d’un coopérateur. Il est aussi question du champ de couverture des risques et notamment pendant la fleur. La couverture assurantielle de la coulure est, en effet, jugée insatisfaisante par les viticulteurs. La demande est d’ailleurs formulée pour qu’elle soit reconnue comme calamités agricoles, au même titre que la grêle ou le gel.

Dernière interrogation, et pas la moindre : quel sera le coût à l’hectare ? Si Jérôme Despey évoque les 100 euros/hectare, les compagnies d’assurance restent très discrètes sur le prix que pourrait coûter « l’assurance climatique socle » à la viticulture. Jérôme Despey reconnaît n’avoir reçu « aucun élément ».

Marion Ivaldi La Vigne - Vitisphere

Ces articles peuvent également vous intéresser

Aléas climatiques
Les solutions des Vif

Publié le 31 octobre 2014

Saône-et-Loire
La Chapelle-de-Guinchay touchée par une tornade

Publié le 26 août 2013

Congrès de la CCVF
Boris Calmette élu à la tête des coops

Publié le 04 juillet 2012

Réforme de la Pac
Les Vif demandent une assurance pour stabiliser le revenu viticole

Publié le 28 juin 2011

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin