Actualités viticoles

Aquitaine Un nouvel acteur sur le créneau de la formation

Publié le mercredi 25 janvier 2012 - 15h27

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

De la taille à la vendange en passant par la pulvérisation ou le travail du sol, Xperta, implanté à Beychac-et-Caillau (Gironde), propose une palette de formations sur mesure. L’entreprise dispense aussi des conseils en ressources humaines.

Aquitaine : un nouvel acteur sur le créneau de la formation. © P. ROY

Aquitaine : un nouvel acteur sur le créneau de la formation. © P. ROY

Angel Guillen est formel : « Nous réalisons des actions de formation sur mesure car nous nous appuyons sur une analyse de la demande. »

Cet ancien formateur (seize ans dans un organisme de formation) qui a été auparavant chef de culture dans un vignoble de Saint-Émilion, a créé en décembre dernier sa propre entreprise de formation baptisée Xperta.

Une SARL montée avec la CIC, la Compagnie industrielle et commerciale, spécialisée dans le négoce de produits phytosanitaires. Xperta est détenue à 51 % par Angel Guillen et à 49 % par la CIC.

La formation à la taille de la vigne est l’une de ses principales activités. « Nous mesurons d’abord les acquis de chaque tailleur. Nous évaluons sur le terrain les personnes une par une. Nous réalisons ensuite un diagnostic de compétences. Des axes de progrès sont déterminés », indique Angel Guillen.

Chez un viticulteur du Médoc, il a mis en évidence des carences dans l’entretien des sécateurs et dans les postures de travail. Il a donné la méthode pour déterminer la charge en bourgeons d’une souche au bourgeon près, de façon à équilibrer chaque souche. La durée des formations dépend du niveau de compétence des salariés.

Xperta délivre aussi des formations à la pulvérisation, expliquant comment réaliser un diagnostic, comment entretenir, étalonner et régler les pulvérisateurs.

De même Xperta est intervenue récemment dans un chai pour réaliser une « cartographie des compétences des salariés » afin d’éviter les doublons et de savoir exactement qui fait quoi.

Angel Guillen facture ses prestations 1 000 euros la journée pour des groupes d’une à douze personnes.

Il travaille avec Rémi Lamarque, salarié chez CIC qui se centre sur la partie conseil. Exemple ? Le comptage d’œufs d’araignées rouges et la stratégie qu’il faut adopter selon les résultats du comptage.

C. G.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Gironde
Un groupe chinois s’offre le château Grand Mouëys

Publié le 17 février 2012

Cotisations interprofessionnelles
Les CVO conformes à la Constitution

Publié le 17 février 2012

Vin
En tournée avec un expert de l'assemblage

Publié le 15 février 2012

Communication
Le Sud-Ouest se frotte aux baronnies viticoles

Publié le 13 février 2012

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin