Actualités viticoles

Aquitaine Petite croissance pour les AOC et IGP, rien pour les VSIG

Publié le vendredi 02 mai 2014 - 15h55

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le conseil de bassin d’Aquitaine, réuni le 3 avril dernier, s’est montré favorable à une augmentation annuelle des plantations en AOC et en IGP mais s’est farouchement opposé à toute autorisation de plantations nouvelles de VSIG.

Le Conseil de bassin de production Aquitaine était appelé à se prononcer en matière de plantations nouvelles pour la période 2016-2030. ©P. ROY

Le Conseil de bassin de production Aquitaine était appelé à se prononcer en matière de plantations nouvelles pour la période 2016-2030. ©P. ROY

Questionné par le ministère de l’Agriculture sur les choix d’orientation en matière de plantations nouvelles pour la période 2016-2030, le conseil de bassin de production Aquitaine s’est réuni le 3 avril. Il est à noter que si la production bordelaise et bergeracoise était présente, le négoce était absent ce jour-là, occupé par les primeurs.

Le conseil de bassin Aquitaine a d’abord souhaité limiter sa prise de décision à une période plus courte que celle demandée par le ministère. « Le ministre demandait notre vision jusqu’en 2030. C’est très loin. Il n’est pas raisonnable de donner notre position à cette échéance. Nous préférons jouer la prudence et nous limiter aux trois prochaines années », souligne Bernard Farges, le président du CIVB, le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux.

Concernant la répartition des autorisations selon les catégories de vin, le conseil de bassin de production Aquitaine est très net : petite croissance pour les AOC-IGP et rien pour les VSIG.

Les professionnels appellent à un taux de croissance annuel de plantation compris entre 0,3 et 0,5 % pour les AOC et les IGP. Un pourcentage basé sur la prudence. « Il faut se souvenir qu’entre 1997 et 2003, on a planté dans le Bordelais quelque 10 000 ha. Le marché était alors porteur… Mais ensuite, on n’a pas su gérer… Il a fallu beaucoup de temps pour rééquilibrer l’offre et la demande. C’est aussi pour cette raison que nous plaidons pour un encadrement des plantations selon les segments de vins afin d’éviter les déséquilibres d’un segment sur l’autre », explique Yann Le Goaster, directeur de la Fédération des grands vins de Bordeaux.

Pour les VSIG, c’est niet. Les professionnels ne veulent pas d’autorisation de plantations nouvelles pour eux. Pour Bernard Farges, non seulement il n’y aurait aucune garantie d’étanchéité entre les catégories de vin dans ce nouveau dispositif, mais la production craint également que, faute d’encadrement suffisant, une vigne plantée en vin sans IG puisse être arrachée pour être replantée ultérieurement en appellation.

Paul-André Barriat, le président du Conseil interprofessionnel des vins de la région de Bergerac, est sur la même longueur d’onde : « Nous ne voulons pas de plantations de VSIG dans les zones AOC », répète-t-il, tout en apportant une petite nuance : « Le négoce pousse au développement des VSIG. Nous ne fermons pas la porte. Le débat pourrait s’engager avec le négoce. Mais il faudra verrouiller le système », confie-t-il.

Reste la question de la délivrance des autorisations pour les nouvelles plantations. Sur quels critères ? La question est restée en suspens. Quant à la gouvernance du nouveau dispositif, plusieurs pistes se font jour. Il y a les tenants d’une gouvernance confiée au Conseil de bassin de production Aquitaine. Le négoce penche pour l’interprofession. Et la production opte plutôt pour les ODG.

Colette Goinère

Ces articles peuvent également vous intéresser

Aquitaine
La Safer va aider les coopératives à garder leur potentiel

Publié le 30 mai 2014

Plantations nouvelles
Le bassin Bourgogne-Beaujolais veut 1 % de « croissance globale »

Publié le 07 mai 2014

Sud-Ouest
Des plantations nouvelles pour tous les vins

Publié le 29 avril 2014

Val de Loire
Discordance au conseil de bassin sur les plantations nouvelles

Publié le 28 avril 2014

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin