Actualités viticoles

AOC du Languedoc Vers un prix de revient

Publié le vendredi 17 février 2012 - 14h23

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Alors que les outils mis en place pour équilibrer offre et demande commencent à porter leurs fruits, le CIVL veut arriver à définir un prix de revient pour les appellations du Languedoc censé devenir, à terme, un prix d’orientation pour les cours du vin en vrac.

Après la mise en place pour la campagne 2010-2011 de la GPS (gestion prévisionnelle des sorties), outil de régulation des marchés, le CIVL planche sur un autre projet : la définition d’un prix de revient pour les différentes appellations du Languedoc.

En liaison avec les centres de gestion et avec l’appui d’un cabinet d’expert-comptable spécialisé en agriculture, l’interprofession va s’attacher à définir un prix de revient à l’hectolitre prenant en compte toutes les contraintes du cahier des charges. « Le respect des cahiers des charges a un coût. Si nos vins d’AOC sont vendus à des prix inférieurs à ce coût de revient, on peut s’interroger sur le respect du cahier des charges. Ou alors c’est que le producteur vend à perte, ce qui déstabilise nos marchés », estime Philippe Coste, président de l’ODG Minervois.

L’idée, à terme, est que ce prix de revient fonctionne comme un prix plancher en dessous duquel il ne serait plus possible de vendre. Un projet qui risque de se heurter au sacro-saint principe de libre concurrence défendu par Bruxelles. « Nous avons mis deux ans à convaincre le ministère de valider notre GPS. On va maintenant se battre pour défendre ce prix de revient. Nous n’avons pas d’autre choix que réussir la revalorisation des AOC du Languedoc, sans quoi la région deviendra un désert », confie Frédéric Jeanjean, président du CIVL.

Depuis deux ans, les cours des vins en vrac des appellations du Languedoc se sont nettement raffermis, progressant de 13,5 % au cours de la dernière campagne et de 10 % sur les six premiers mois de la campagne en cours.

M. T.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Narbonne
Un restaurant qui bichonne les vins

Publié le 16 mars 2012

Marché du sauvignon
Un Gersois conseille les languedociens

Publié le 16 mars 2012

Bordeaux
« Les 1 000 € le tonneau devraient être atteints »

Publié le 08 mars 2012

Droits de plantation
Les leçons d’un économiste

Publié le 05 mars 2012

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin