Actualités viticoles

Alsace Vers un indicateur de sucrosité sur les contre-étiquettes

Publié le vendredi 15 mars 2013 - 17h11

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La profession réfléchit au meilleur moyen d'informer les consommateurs sur le type de vin (entre sec et doux) contenu dans une bouteille de vin d'Alsace. Celui-ci pourrait prendre la forme d'un indicateur de sucrosité. Objectif : clarifier l'offre.

Certains metteurs en marché, comme ici le domaine Rieflé, utilisent déjà un système de réglette. © C. FAIMALI

Certains metteurs en marché, comme ici le domaine Rieflé, utilisent déjà un système de réglette. © C. FAIMALI

L'équation vins d'Alsace = vins secs ne va plus de soi. « La diversité des terroirs et des choix de vinification font que le consommateur qui achète une bouteille d'Alsace n'est plus certain du tout du type de vin qu'il versera dans son verre » a expliqué Rémy Gresser, président du Conseil interprofessionnel des vins d'Alsace (Civa), lors de la conférence de presse organisée ce matin, vendredi 15 mars 2013. C'est pourquoi l'idée déjà ancienne d'apposer un indicateur de sucrosité sur chaque étiquette refait surface. Il permettrait « d'offrir une sécurité » à un consommateur désorienté et de « lever un frein à l'achat ».

Un groupe de travail commun au Civa et à l'Ava (Association des viticulteurs d'Alsace) planche sur le sujet. Il préconise d'aller plus loin que la législation européenne qui incite à utiliser les mots « sec, demi-sec, moelleux et doux » notamment parce que la profession alsacienne n'apprécie pas le terme « demi-sec » rattaché, selon son analyse, à la connotation « trop sucré ». Actuellement on estime entre 30 et 40 % le nombre de metteurs en marché qui font figurer une échelle de sucrosité de leur choix (voir photo), sur leurs bouteilles. L'objectif est de créer le consensus entre tous les opérateurs pour adopter un système unique qui classerait les vins selon leurs résultats analytiques. Il devrait figurer au cahier des charges de l'appellation, déposé en octobre 2011 et qui pourrait être modifié à partir d'octobre 2013.

Christophe Reibel

Ces articles peuvent également vous intéresser

Alsace
Les viticulteurs prêts à faire la grève de livraison des marcs en distillerie

Publié le 20 mars 2013

Alsace
Un groupe de dissidents monte au créneau

Publié le 17 janvier 2013

Alsace
Lucien Albrecht SA repris par la coopérative Wolfberger

Publié le 14 novembre 2012

Inao
Deux nouvelles AOC communales pour l'Alsace

Publié le 09 novembre 2012

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin