Actualités viticoles

Alsace Un nouveau fût pour le plus vieux vin du monde

Publié le mercredi 21 janvier 2015 - 13h55

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Conservé aux Hospices de Strasbourg, le plus vieux vin en tonneau au monde, âgé de 542 ans, doit être transféré dans un nouveau fût réalisé par deux meilleurs ouvriers de France.

L’ancien fût oblong montrant des signes de fatigue, le vin de 1472 va être transvasé dans un nouveau, réalisé à l’identique. ©Hôpitaux universitaires de Strasbourg

L’ancien fût oblong montrant des signes de fatigue, le vin de 1472 va être transvasé dans un nouveau, réalisé à l’identique. ©Hôpitaux universitaires de Strasbourg

La cave des Hospices de Strasbourg abrite le plus vieux vin en vrac au monde, un blanc du millésime 1472 qui n’a été servi que trois fois en cinq siècles. Ce mercredi 21 janvier 2015, à 19 heures, il quittera la cuve en Inox où il logeait depuis près d’un an pour rejoindre un tout nouveau fût. « L’événement est rare. Il ne se produit que tous les 250 ans environ », précise Patrick Aledo, président de la Société d’intérêt collectif agricole (Sica) de la cave historique des Hospices de Strasbourg.

L’opération était devenue indispensable. Malgré de multiples réparations, l’ancien tonneau connaissait d’importants problèmes d’étanchéité. Il était temps de le remplacer. Par quoi ? « Il n’y avait pas d’intérêt à acheter simplement un fût neuf », indique Patrick Aledo.

UNE COPIE DU PRÉCÉDENT FÛT

Contact a donc été pris avec la Tonnellerie Radoux, leader dans la tonnellerie très haut de gamme. La Sica l’a chargée de fabriquer une copie à l’identique du fût défaillant.

Cette mission a été confiée à Xavier Gouraud, responsable du service technique de la Tonnellerie Radoux, meilleur ouvrier de France en 1991 et 1994, et à Jean-Marie Blanchard, compagnon du Devoir, meilleur ouvrier de France en 1991. Les deux artisans ont travaillé à partir de gabarits, d’un mètre et de photos. Ils ont utilisé les outils du fondateur de la tonnellerie et des merrains de l’Allier de première qualité, qui ont eu droit à une chauffe de trois heures.

Ce tonneau ovale de 450 litres, long de 1,17 m et haut de 97 cm a nécessité plus de 200 heures de travail. Celui qu’il remplace sera exposé à côté de lui. Le plus vieux vin de Strasbourg peut continuer à vieillir tranquillement !

Christophe Reibel

Ces articles peuvent également vous intéresser

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin