Actualités viticoles

Alsace Des pieds de vigne saccagés pour rouler plus vite

Publié le jeudi 09 janvier 2014 - 15h46

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le 6 janvier, Jean-Richard Gsell, coopérateur à Sigolsheim (Haut-Rhin), a retrouvé une cinquantaine de ses pieds de vigne endommagés. Cause probable du dommage : un ou des automobilistes trop pressés.

Ce bout de parcelle forme un angle droit au croisement de deux chemins ruraux régulièrement empruntés comme raccourci et voie d’accès à une déchetterie. © L'ALSACE/T. GACHON

Ce bout de parcelle forme un angle droit au croisement de deux chemins ruraux régulièrement empruntés comme raccourci et voie d’accès à une déchetterie. © L'ALSACE/T. GACHON

À Sigolsheim (Haut-Rhin), des vandales souhaiteraient-ils redessiner le parcellaire viticole ? Jean-Richard Gsell, coopérateur dans cette commune, a un peu cette désagréable impression.

Le 6 janvier, il a retrouvé une cinquantaine de pieds de pinots auxerrois amputés de tous leurs sarments ! Certains ont été coupés sous le premier fil, d’autres se résument désormais à des pieds de la taille de petits coursons. Aucun ne produira de raisin en 2014.

Pourquoi un tel saccage ? Il semble que pour certains, ces vignes soient plantées au mauvais endroit. Ce bout de parcelle forme un angle droit au croisement de deux chemins ruraux régulièrement empruntés comme raccourci et voie d’accès à une déchetterie.

« Les ceps endommagés dessinent une diagonale. Je suppose, comme les gendarmes, que le ou les auteurs ont voulu faire comprendre que ces pieds les gênaient quand ils prennent leur virage », estime le viticulteur. Une pierre placée à l’angle de la parcelle, censée freiner les ardeurs des gens trop pressés, est d’ailleurs régulièrement déplacée.

Devant de tels agissements, ni la municipalité, ni le viticulteur ne sont prêts à céder. La première a déclaré qu’elle n’élargira pas ce chemin limité à 30 km/h. Elle pourrait même y installer des ralentisseurs. Le second replantera les pieds trop abîmés et va régénérer les autres. Jean-Richard Gsell a déposé plainte pour vandalisme.

En 2011, les mêmes pieds avaient déjà subi des dommages similaires. L’enquête entamée alors n’a pas abouti à ce jour.

Christophe Reibel

Ces articles peuvent également vous intéresser

Alsace
L’Ava fière d’avoir gagné le pari de la valorisation des marcs

Publié le 28 janvier 2014

Alsace
Haro sur les prix trop bas en rayon

Publié le 28 janvier 2014

Val de Loire
Des poules dans les vignes pour réduire les pesticides

Publié le 22 janvier 2014

Côte-d'Or
Poursuivi pour refus de traiter contre la cicadelle de la flavescence dorée

Publié le 26 novembre 2013

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin