Actualités viticoles

Aides OCM  L’intégralité de l’enveloppe a été distribuée

Publié le jeudi 16 octobre 2014 - 15h45

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

FranceAgriMer a mis les bouchées doubles pour utiliser les 281,4 millions d’euros alloués par l’OCM à la viticulture française. Plusieurs changements sont prévus à l’avenir pour que la distribution de cette aide ne tourne plus au cauchemar.

Comme l’année dernière, le suspens a été complet jusqu’à la date butoir du 15 octobre. Mais, finalement, toute l’enveloppe de l’OCM vin a pu être distribuée dans les temps par les services de FranceAgriMer, a annoncé l’organisme lors d’une conférence de presse le 16 octobre.

Sur les 281,4 millions d’euros versés, 106,3 ont été alloués à l’investissement. L’autre gros poste concerne la restructuration du vignoble, pour 102,5 millions d’euros. 43,6 millions d’euros sont allés à la promotion vers les pays tiers et 29,1 millions aux prestations viniques.

DEUX SESSIONS POUR DÉPOSER LES DOSSIERS

« Ça a été très, très chaud ! », reconnaît Anne Haller, chargée de l’OCM vitivinicole à FranceAgriMer. 145 millions d’euros ont été décaissés entre le 1er septembre et le 15 octobre, la date limite. « L’année dernière, les paiements étaient plus étalés. Nous avons pris des mesures pour ne pas revivre la situation de cette année », ajoute-t-elle.

La plus significative concerne les dates de dépôt des dossiers. À partir de l’année prochaine, deux sessions seront mises en place pour mieux étaler les demandes. Le dispositif sera ouvert du 6 au 30 janvier 2015, sachant que les demandeurs auront jusqu’au 27 février pour rendre des dossiers complets. Une seconde session sera ouverte du 2 au 31 mars pour un rendu des dossiers complets le 30 avril.

UNE AIDE À LA PROMOTION

Autre changement en vue, la possibilité d’aider, grâce à cette enveloppe, la promotion sur le marché français et européen. Cette mesure ne concernera pas les entreprises. Seules des organisations (interprofessions…) pourront en bénéficier. De plus, elle sera limitée aux campagnes sur la consommation responsable de vin et aux campagnes de communication sur les systèmes d’appellations d’origine et d’indications géographiques dans l’Union.

Par ailleurs, Anne Haller a indiqué que la question de l’assurance récolte chère à Jérôme Despey avance doucement mais sûrement. Il s’agirait d’utiliser l’aide OCM pour subventionner l’assurance récolte et la rendre accessible à davantage de viticulteurs. Si rien n’est sûr pour le moment, FranceAgriMer a bon espoir de faire aboutir ce projet.

Émilie-Anne Jodier

Ces articles peuvent également vous intéresser

Aides OCM
Les Vif remontés contre le gouvernement et FranceAgriMer

Publié le 31 octobre 2014

Aides OCM
Le cri d’alerte des Vif au ministre

Publié le 09 septembre 2014

Récolte 2014
Un volume proche de la moyenne

Publié le 22 août 2014

Aides OCM
Trop d’argent reste en caisse

Publié le 22 août 2014

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin