Actualités viticoles

Aides OCM L’inquiétude persiste sur le rythme des décaissements

Publié le jeudi 13 juin 2013 - 17h36

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Jérôme Despey, président du conseil spécialisé des vins de FranceAgriMer, affirme que les 280 millions d’euros d’aide européenne à la viticulture ne pourront être distribués avant le 15 octobre que si le taux d’avance pour l’aide à l’investissement est revalorisé à 50 %. Le gouvernement français n’a pas encore obtenu l’accord de la Commission européenne.

Le 12 juin, FranceAgriMer avait versé moins de 100 millions d’euros (M€) d’aide à la viticulture sur une enveloppe de 280 M€. À ce rythme, l’établissement public n’aura pas tout distribué à l’échéance du 15 octobre, loin s’en faut. Mais il existe une solution.

« Si le taux d’avance pour l’aide à l’investissement reste de 20 %, nous ne pourrons jamais décaisser les 280,3 M€ de l’enveloppe d’aide à la filière viticole. » Ces propos de Jérôme Despey, président du conseil spécialisé des vins de FranceAgriMer, risquent de ne pas rassurer la profession. « Si l’Union européenne n'accepte pas de revaloriser ce taux à 50 % avant début juillet, nous atteindrons pas l’objectif. Dans ce cas, nous ne décaisserons pas plus de 240 M€ d’ici le 15 octobre ».

Jérôme Despey réclame une « mobilisation et une plus grande détermination du ministre de l’Agriculture pour obtenir gain de cause auprès de la Commission européenne ».

Pour accélérer les décaissements, FranceAgriMer a déjà pris des mesures. Les 800 à 900 dossiers de demandes d’aide à l’investissement qui étaient jusqu’alors sur liste d’attente vont tous être traités.

Plusieurs mesures complémentaires ont également été proposées au gouvernement pour atteindre l’objectif. « Nous avons demandé à payer par avance les aides à la restructuration du vignoble aux structures collectives pour la période 2014-2015 », explique Jérôme Despey. Proposition rejetée pour des difficultés de mise en place. « Nous avons également suggéré de passer les taux d’aides à l’investissement qui peuvent être aujourd’hui de 35 ou 40 % à 40 % pour tout le monde. » Aucune réponse n’a pour le moment été obtenue, mais cette demande permettrait un décaissement de 3 à 4 M€.

Grégory Pasquier

Ces articles peuvent également vous intéresser

Aides OCM
La viticulture en appelle au ministre

Publié le 24 mai 2013

Aides OCM
FranceAgriMer sonne l'alarme

Publié le 08 avril 2013

François Hollande au Salon de l’agriculture
Le vin ne sera pas diabolisé

Publié le 23 février 2013

Aides OCM
Deux taux pour l’investissement

Publié le 20 décembre 2012

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin