Actualités viticoles

À la veille des fêtes Focus sur les Schoenheitz, labellisés cave de Noël

Publié le vendredi 25 novembre 2011 - 14h25

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Dominique et Henri Schoenheitz, de Wihr-au-Val (Haut-Rhin), sont depuis trois ans des partenaires des offices de tourisme proches de Colmar. Lors de chaque période de Noël, ils s'engagent à organiser quatre animations durant les quatre semaines qui précèdent et la semaine qui suit la fête.

Dominique Schoenheitz (à gauche) lors de la remise du label « cave de Noël » par Michel Sauffisseau, maire de Wihr-au-Val, Norbert Schickel, président de la communauté des communes de la vallée de Munster et Nicole Bezu, directrice de l’office de tourisme de la vallée de Munster. © VINS SCHOENHEITZ

Dominique Schoenheitz (à gauche) lors de la remise du label « cave de Noël » par Michel Sauffisseau, maire de Wihr-au-Val, Norbert Schickel, président de la communauté des communes de la vallée de Munster et Nicole Bezu, directrice de l’office de tourisme de la vallée de Munster. © VINS SCHOENHEITZ

Vignerons indépendants sur 15 hectares à l’entrée de la vallée de Munster, Dominique et Henri Schoenheitz participeront le 25 novembre à l’ouverture officielle des animations de Noël dans la région.

Ils organisent ce jour-là le vernissage d’une exposition d’artistes locaux, avec dégustation, sous le sapin, de vins et de winachtsbredelas, les fameux gâteaux de Noël alsaciens.

Cette exposition est le fil rouge de ces cinq semaines puisqu’elle sera ouverte en permanence sauf le dimanche, le 26 décembre et le 1er janvier. Trois autres rendez-vous ont été calés : un moment musical avec l’école de musique de la vallée de Munster le 2 décembre en fin d’après-midi, un atelier vins et chocolats le 22 décembre et une soirée de contes de Noël le 30 décembre.

Dominique Schoenheitz achète bredelas et chocolats dans des maisons réputées. « Ils doivent être aussi bons que les vins du domaine qui peuvent être dégustés à chaque fois », indique-t-elle. Tout est gratuit, à l’exception de l’atelier chocolat (5 euros par personne et sur réservation)

Un tel programme essaie de satisfaire autant le grand public que les amateurs éclairés. Il est labellisé « cave de Noël » par les instances touristiques qui veulent ainsi prolonger les activités œnotouristiques de l’été. Comme le domaine.

« Il est primordial qu’on continue à parler de nos vins », commente la viticultrice. Mais elle n’en attend pas un chiffre d’affaires faramineux. Le bilan purement financier est négatif. Il lui fait dire qu’elle investit à long terme.

Elle travaille à la préparation de ces événements d’une année sur l’autre et cherche à se renouveler au fur et à mesure de ses rencontres. Elle rend un programme détaillé aux offices de tourisme dès la mi-juillet.

En novembre, elle fait tirer des affiches et 5 000 tracts 10x21 cm. Ils ont été posés et distribués dans des hôtels, les offices de tourisme et sur des marchés de Noël autour du 20 novembre. Un mailing a été adressé aux clients de la vallée et de la région. Ce sont eux qui participent majoritairement aux festivités.

C. R.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Vendanges tardives 
L’Ava attaque l’État en justice

Publié le 14 décembre 2011

À la veille des fêtes
La cave de Rasteau n’attend plus que le Père Noël

Publié le 24 novembre 2011

À la veille des fêtes 
Chaleureuse journée chez la famille Bel

Publié le 23 novembre 2011

Sud-Ouest
Premières « Paroles en vignes » réussies

Publié le 18 octobre 2011

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin